Pour lier Ghlin à Mons, voilà un petit bout de temps que les usagers de la route doivent prendre leur mal en patience. La N50 est en travaux et impose un détour par le zoning Geothermia depuis le mois d'août 2020. Mais la voirie va enfin être rouverte à la circulation.

À la manœuvre pour ce chantier commandé par la Sofico, les équipes de Wanty sont en effet occupées à poser la couche d'usure, soit les derniers centimètres de tarmac. Dans la foulée, elles réaliseront le marquage au sol. La traversée de Ghlin devrait donc être libérée ce 15 juin, comme prévu.

Une fois de plus, les délais sont respectés. Pour rappel, le chantier actuel portait sur la deuxième phase de la réhabilitation de la N50. La première phase, initiée en octobre 2019 et clôturée en juin 2020 avait déjà permis de rénover le tronçon compris entre le carrefour avec l'avenue du Millénaire et celui avec la rue Limauge. Au total, cette réhabilitation de la N50 sur deux kilomètres aura donc duré deux ans pour un budget de 6,27 millions d'euros financé par la Sofico, la SPGE et la SWDE.

Jamais deux sans trois? Une nouvelle phase devrait succéder aux précédents chantiers. Les autorités locales et les riverains réclamaient en effet que la rénovation de la N50 se poursuive sur la partie reliant le carrefour du Lidl au pont de Baudour. Une pétition avait même circulé tant l'état de la voirie appelait à de nécessaires travaux. Or, cette troisième phase n'apparaissait pas dans le plan Infrastructures wallon 2020-2026. Mais le tir a depuis été corrigé. Un montant de 3,75 millions d'euros est prévu pour terminer la réhabilitation de la traversée de Ghlin. L'étude de projet devrait débuter l'année prochaine.