La Ville de Mons se préoccupe du cachet de la Grand-Place telle la prunelle de ses yeux. Toute opération immobilière sur le périmètre de celle-ci retient fatalement son attention. Il n'est donc pas étonnant que les autorités se soient attardées sur le devenir du bâtiment de l'ancienne agence ING, à deux pas de la Grand Place. Il s'agissait à l'origine d'un hôtel particulier, le Blanc Lévrier (ou Blan Lévrié), construit au XVIe siècle, classé et considéré comme patrimoine exceptionnel de Wallonie.Au début de ce mois, la banque ING l’a mis en vente, quelques mois après avoir fermé l’agence.

Mais la majorité communale s'en préoccupait tellement qu'elle a envisagé de faire offre pour l'acheter. Ce mardi soir, deux points en urgence avaient été initialement ajoutés à l'ordre du jour du conseil communal pour autoriser la Régie Foncière d'adresser une offre écrite de 1 million € à ING Belgique avant la clôture de l'appel d'offres. Une intention qui avait fait bondir l'opposition Mons en Mieux.

"Via une procédure 'out of nowhere', Mons veut racheter ce bâtiment sans savoir qu'en faire", s'est insurgé Georges-Louis Bouchez. "On ne peut plus investir sur la Grand-Place de Mons sans passer par la Ville. C'est totalement surréaliste, ce n'est pas le rôle d'une ville de jouer les promoteurs immobiliers. Laissons le privé avancer."

Ce que laissera finalement faire la Ville, le Collège communal ayant choisi de retirer le point de l'ordre du jour. "Le secteur privé prend la main", confirme le bourgmestre Nicolas Martin. Pourquoi avoir sollicité une évaluation du bâtiment et envisagé son rachat? "Nous avions l'inquiétude de voir un projet peu qualitatif débarquer sur la Grand-Place. L'Hôtel du Blanc Lévrier est un magnifique bâtiment classé et on voulait s'assurer qu'il ne tombe pas entre les mains d'une personne qui n'avait pas un beau projet à y proposer."

Le Collège semble donc rassuré quant aux potentiels investisseurs. Pour vendre ce bâtiment qui lui appartient depuis 1974 (hérité de la BBL), ING procède par appel d'offres, sans mise à prix de départ. Les candidats ont jusqu'au 18 avril pour envoyer une offre écrite. C'est l'offre la plus intéressante qui sera retenue. C'est sur base d'une expertise d'un géomètre que la Ville avait fixé son projet d'offre.

© U.P.