Mons

Le groupe montois avait été créé pour une seule représentation.

Quand une bande de potes montois se lance dans le délire de monter un groupe unique de reprises du Grand Jojo, cela donne naissance au Petit Jojo. Avant leur premier concert en mai dernier à la Fête de la bière de Mons, le groupe n'était même pas monté alors que le concert était déjà booké. En quelques jours, le chanteur Jérémie Ulens a réuni des amis musiciens pour se lancer dans ce défi.

Trois mois plus tard, le Petit Jojo est toujours debout. Plus que jamais. "C'est vrai qu'on avait prévu que ça soit juste un seul concert", sourit Gilles, le batteur du groupe. "Mais d'autres demandes sont arrivées par la suite. Nous avons donc pris l'avis de tout le monde. Hormis le bassiste Jonbeat, qui travaille déjà avec Skarbone 14 et le vrai Grand Jojo et qui n'avait simplement pas le temps, les autres ont accepté de poursuivre. Nous avons donc trouvé un autre bassiste pour ne pas s'arrêter là."


Après le concert de la Fête de la bière qui avait fait danser la Grand-Place de Mons, les amis ont été appelés pour se produire deux fois dans des bars montois durant le Doudou mais aussi au Framday à Frameries puis aux festivités du 21 juillet à Jurbise. "Nous n'avons pas vraiment cherché de concerts. Ce sont les organisateurs qui nous contactent. Nous avons cette chance-là de pouvoir répondre favorablement ou non selon les agendas chargés de huit personnes."

Sur les plus grands succès du Grand Jojo, de Victor le Footballiste à Jules César, en passant par Viva Mexico et Sergent flagada, les Montois mettent l'ambiance partout où ils passent. "Tant que ça nous fera rire et que ça fera rire les gens, nous continuerons", s'amuse Gilles. "Le but premier, c'était de s'amuser et ça plait visiblement à certains organisateurs aussi. Tant qu'il y aura de la demande, le groupe devrait continuer."

Les prochains concerts sont prévus le 15 septembre au festival d'Obourg, le 21 septembre aux fêtes interculturelles de Saint-Ghislain puis le 12 octobre à la ducasse de Saint-Denis. "Et puis, on prévoit une tournée dans les campings espagnols de la Costa Brava l'été prochain", ironise Gilles. "Sinon, nous sommes intéressés de jouer au Heroes Tribute Festival de Spa. C'est maximum bamboule ! (rires)"