Le Féminin a placé un 0-25 pour asseoir son succès (44-70).

Le derby en R2 est revenu en toute logique au Féminin Quaregnon, vainqueur du BC Mons par 44-70, mais la pièce ne fut pas aussi facile qu’on aurait pu l’imaginer avant le début de la rencontre. Le contexte a quelque peu paralysé les Boraines alors qu’elles ont pourtant beaucoup d’expérience.

"Dans un derby, tout peut arriver et on s’est mises à leur niveau avant la mi-temps", explique Jessica Cuvelier. "On ne jouait pas notre jeu, les shoots ne rentraient pas. On ne jouait pas à l’intérieur alors qu’on a une fille d’1,88m face à des petits gabarits en face."

Il fallait donc une réaction dans le vestiaire et après le discours de Jean-François Anderlin, c’est un tout autre Féminin qui s’est présenté sur le parquet montois. Un féminin qui aura passé un 0-25 à son adversaire dans le 3e quart-temps.

"On se disait qu’à l’expérience, on pouvait émerger et le coach nous a rendu la confiance. Alors qu’habituellement, c’est dans ce quart-temps qu’on éprouve le plus de difficultés."

Les Montoises auront goûté au rêve du bout des lèvres mais pour les joueuses d’expérience comme Anissa Lakhal, on ne se berçait pas trop d’illusions. "C’est clair qu’on croit à la victoire quand on prend six points d’avance et qu’on tourne en tête à la mi-temps mais je me doutais quand même qu’elles allaient élever le niveau de leur jeu. On a joué la veille contre Linthout mais je ne pense que ça soit une excuse. La plupart des joueuses de notre équipe ont l’habitude d’enchaîner deux ou trois matches chaque week-end. Le souci, c’est que Quaregnon a mieux joué et qu’on est les championnes des 3es quart-temps à oublier."

Déjà sauvées, les filles de Guillaume Barbieux peuvent finir en roue libre, en essayant tout de même de décrocher l’une ou l’autre victoire pour obtenir un classement final plus digne de leurs qualités. "Notre bilan est mitigé, mais nous avons perdu quatre titulaires en cours de saison, ce qui donne plus de temps de jeu à des filles qu’on n’attendait pas forcément. Mais notre credo, c’est la formation avant tout et dans cet ordre d’idée, on ne devrait pas beaucoup bouger à l’équipe pour la saison prochaine."