Éric Lobo présentera ses récits aux amateurs d’espaces sauvages et d’échappées belles motorisées, ces vendredi et samedi.

Le club Harley Davidson de Mons (derrière le Décathlon) est à la fête ce week-end. Eric Lobo, un motard qui a fait le tour du monde en Harley Davidson dans des conditions extrêmes, vient exposer son périple aux fans du genre. "C'est la première fois qu'il nous fait l'honneur de venir en Belgique" , précise Bertrand Caroy, président du club Harley Davidson de Mons.

Le robinson de la moto sera présent dès ce vendredi soir présenter son film et ses exploits. Il remettra le couvert ce samedi en matinée et en début d'après-midi. Apres la projection de son film documentaire Arctic dream, à la concession Harley Davidson de Mons, le globe rider, accompagné de sa monture mythique, dédicacera ses récits d’aventure.


L'histoire d'Eric Lobo

En 2010, après avoir tout perdu, l’ancien homme d’affaires Éric Lobo se lance dans un road trip de sept mois, qui lui fait traverser l’intégralité de l’Eurasie puis de l’Amérique du Nord. Au guidon de sa Harley Davidson, il parcourt 36.000 kilomètres, sans carte ni GPS, uniquement guidé par les anges de la route, des bikers rencontrés en chemin.

Cinq ans après son premier tour du monde, Éric Lobo remonte en selle sur une Harley Davidson. Un nouveau voyage de quatorze mois aux confins de l’hémisphère boréal, au Canada, à travers le Caucase, l’Altaï et le Kamtchatka, jusqu’à la banquise de l’océan glacial Arctique.

Des conditions extrêmes

Ce nouveau périple de 50.000 kilomètres est réalisé dans des conditions extrêmes. Eric Lobo est d'ailleurs le premier motard à rouler en Harley sur la banquise polaire, dans des températures atteignant parfois -50 degrés ! Un exploit humain inégalé entre solitude et solidarité, rythmé par des centaines de rencontres incroyables, des évènements inattendus. " Nous sommes tous capables d’exploits et il n’est pas nécessaire d’avoir toutes les réponses avant de se lancer dans l’aventure" , confie l’inclassable voyageur.