John Joos, élu Citoyen sur la liste PS, présidera l'immobilière sociale Toit&Moi. Voici les nouveaux visages au collège communal de Mons

Mardi après-midi, puis en soirée, les élus montois PS ont validé l'accord de majorité rouge-verte pour la mandature 2018-2024. Le package (accord, casting et compétences) est désormais officialisé. Le prochain collège communal PS/Ecolo se compose du bourgmestre socialiste Nicolas Martin et de sept échevins dont 5 PS et, pour la première fois, deux Ecolos. Il convient également d'ajouter la présidence du CPAS, également confiée à une élue socialiste.

Dans cette nouvelle mouture, qu'était réservé à l'élu Citoyen, John Joos, de la liste PS permettant aux socialistes de conserver une courte majorité absolue? C'est la présidence de l'immobilière sociale montoise Toit&Moi (ex-Sorelobo), une institution particulièrement symbolique aux yeux de John Joos si on se souvient de ses combats notamment à la défense des victimes des Mésanges.

Le casting et la répartition des compétences est la suivante. Nicolas Martin (PS) sera le nouveau bourgmestre de la mandature 2018-2024 ayant dans son portefeuille la police, les pompiers, le personnel, la prévention, le logement, le tourisme, le développement économique, la cellule accueil des investisseurs, le bien-être animal, la coordination FEDER, les mariages, la Politique des Grandes Villes, le lumeçon et l'enseignement supérieur. La première échevine Catherine Houdart (PS) rempile à l'enseignement, la jeunesse, les bibliothèques, l'extrascolaire et décroche la culture et les jumelages. L'échevine écologiste Charlotte De Jaer endossera la propreté publique, la mobilité et la participation citoyenne. Achile Sakas (PS) rempile également aux Fêtes et à l'Etat-Civil/Population.

Parmi la nouvelle génération d'élus, on retrouve bien Maxime Pourtois (PS) qui endossera l'urbanisme, la régie foncière, la RCA, le parking et le stationnement. L'échevine Mélanie Ouali (PS) se chargera désormais des finances, des sports, des fabriques d'église, des assurances, des associations et mouvements patriotiques. L'échevin Marc Darville (PS) reprend les travaux, l'informatique, l'ALE et les nouvelles technologies. Ensuite, la seconde nouvelle échevine écologiste, Catherine Marneffe sera chargée "des matières vertes" comme le développement durable, l'énergie-climat, le développement de la nature et des marchés publics. Et comme déjà annoncé, Marie Meunier (PS), âgée de seulement 26 ans, s'empare de la présidence du CPAS de Mons.

Le grand absent de ce casting est l'élu Marc Barvais (PS), actuel président de CPAS (tant aussi la compétence des finances à Mons). Il maintient sa présidence à l'hôpital public CHU-CHP, dont les enjeux liés à la création de réseaux hospitaliers sont fondamentaux. Notons également qu’en ce qui concerne le groupe PS, Joëlle Kapompolé et John Joos occuperont respectivement les postes de présidente et de vice-président de groupe PS à Mons.

"Une équipe renouvelée donc, qui présente une nouvelle génération à la tête de la ville avec de nouveaux objectifs pour le Grand Mons," a précisé le chef de file Nicolas Martin."La nouvelle équipe inclut quatre nouveaux membres, présente une majorité de femmes (5 femmes sur 9) et présente une moyenne d’âge de 42 ans (contre 53 ans pour la majorité précédente)."