Cela fait désormais plus d’un an que la Covid-19 est arrivée en Belgique. Cette crise sanitaire interminable a bien entendu eu de sérieux impacts aussi bien économiques que démographiques. Le taux de surmortalité a d’ailleurs augmenté de 20% par rapport à 2019. Les différentes mesures gouvernementales ont tout de même permis d’éviter le pire dans plusieurs domaines.

Elles ont en effet permis au nombre de faillites de diminuer de 21.6% de 2019 à 2020. Une hausse significative du nombre de demandeurs d’emploi a également pu être évitée notamment grâce au chômage temporaire pour cause de force majeur. Le taux de ce dernier a quant à lui explosé enregistrant une hausse de 1 851,6% en moyenne par mois.

En 2020, la Province du Hainaut comptait 1 346 840 habitants soit une augmentation de population de 2,8% depuis 2010. Le taux de natalité est pourtant en baisse d’autant plus que les couples repoussent la venue de leur futur bébé à 2022 afin de lui éviter une naissance en pleine crise sanitaire. Cette baisse de la natalité est cependant compensée par une augmentation importante de la migration permettant de maintenir cette hausse de population.

La crise du Coronavirus a impacté négativement l’ensemble des secteurs de travail notamment le tertiaire qui connait une baisse de son chiffre d’affaires de 8.1%. Cela n’est pas surprenant dans la mesure où l’Horeca et la culture, fermés pendant de nombreux mois, font partie de ce secteur. "Les agences de voyage ainsi que les services d’hébergement enregistrent la diminution la plus importante de leur chiffre d’affaires", ajoute Fabienne Devillers, députée provinciale. "Le secteur secondaire a quant à lui bien résisté à la crise puisqu’il n’enregistre qu’une baisse 0.5% de son chiffre d’affaires. Le Hainaut est d’ailleurs la province qui se porte le mieux à ce niveau-là."

Tous les chiffres ne sont cependant pas à la baisse. L’emploi salarié dans la province du Hainaut a augmenté de 4.6% entre juin 2014 et juin 2020. Le taux d’emploi a lui aussi augmenté, de 4% cette fois, entre 2008 et 2018. Cette augmentation est la plus significative par rapport à l’ensemble du pays mais ne permet tout de même pas au Hainaut de rattraper son retard. A noter également que l’exportation hennuyère est la plus importante de Wallonie.