Les équipes médicales se préparent au pic d'hospitalisations.

Un calme apparent régnait ce vendredi matin sur l'esplanade du CHU Ambroise Paré, à Mons. Quelques allées et venues de patients, certains potentiellement contaminés par le Covid-19, d'autres venus pour d'autres soins. Et puis, inévitablement, la présence des valeureux membres du personnel. Dont certains sont en pleine préparation pour le pic d'hospitalisations attendu dans les prochains jours.

Dans cette optique, une grande tente a été installée le week-end dernier sur le parking des Urgences, à côté du poste de médecine générale. Mais elle n'était pas encore utilisée jusqu'à présent. La cellule coordination a cependant décidé de l'activer progressivement dès ce vendredi 27 mars afin d’y réaliser le tri de tous ses patients ambulatoires.

© SH

Les équipes se préparaient donc ce vendredi en installer les derniers matériels pour ensuite effectuer les premiers tests. "L’occupation de cette structure entre toujours dans notre stratégie d’anticipation maximale face à la pandémie Covid-19", indique Stéphane Olivier, directeur général du CHU Ambroise Paré. "Son besoin n’est pas encore criant mais nous souhaitons que notre équipe des Urgences s’y habitue et ce, dans de bonnes conditions."

Le personnel de l'hôpital montois aura donc la possibilité de s’adapter à cette nouvelle organisation dans une période où la situation est encore tout à fait gérable. "De cette manière, si le nombre de patients transitant par nos Urgences augmente de façon exponentielle, les agents pourront y faire face le plus sereinement possible."

Pour rappel, et afin de garantir la sécurité de chacun, deux circuits distincts de prise en charge ont déjà été mis en place au sein du tri effectué aux Urgences : l’un pour les patients suspectés Covid et l’autre pour tous les autres patients.

© SH