PTB, Ecolo et MR avaient quitté la réunion de travail organisée autour de la sécurité par le bourgmestre

Mardi soir, PTB, Ecolo et MR quittaient les débats alors que le bourgmestre de Mons, Elio Di Rupo (PS), tenait une réunion informelle autour de la sécurité, en présence notamment du chef de corps de la police Mons-Quévy et de ses commissaires. Les conseillers de l’opposition ont en effet estimé qu’il s’agissait « d’une mascarade » et d’une « opération de communication » plus qu’une réunion à l’issue de laquelle des mesures concrètes seraient dégagées en faveur des Montois.

Ce mercredi, par voie de communiqué, le collège communal a officiellement réagi pour déplorer « l’attitude irresponsable du MR, Ecolo et PTB », et constater que « l’opposition est très soucieuse de préparer avec soin ses coups d’éclat devant les médias, au détriment de l’intérêt des citoyens. »

Si l’objectif était de « permettre un débat constructif et transparent qui corresponde aux vraies préoccupations du citoyen », force est de constater que cela n’a pas été possible. « La discussion se voulait ouverte et positive mais les groupes MR, Ecolo et PTB en ont décidé autrement. Après avoir posé une série de questions concrètes, les principaux élus de l’opposition n’ont même pas pris la peine d’écouter les réponses. L’opposition a préféré consacrer son énergie à se mettre en scène en quittant prématurément la réunion », ajoute encore le collège.

Un comportement que la majorité PS-CDH ne digère pas. « L’opposition a non seulement manqué de respect aux Montois qui méritaient mieux mais également aux forces de polices qui se sont déplacées pour répondre à leurs questions. » La discussion s’est tout de même poursuivie durant près de deux heures. « Des infos utiles ont été communiquées et des pistes de réflexion pour améliorer la sécurité développées. »

L’ancien échevin en charge des finances et chef de file du MR, n’est pas non plus épargné. « Pour rappel, la seule mesure prise par le chef de groupe MR lorsqu’il était en charge des Finances de la Ville a été de geler la dotation de la police. Au contraire, la majorité PS-CDH a fait le choix d’augmenter de 500.000€ la dotation de la police, permettant ainsi le recrutement de policiers supplémentaires en 2017. »

Ambiance.