Ce n’est désormais plus qu’une question de temps avant que le vaccin Johnson & Johnson ne soit administré en Belgique, le pays étant déjà en possession de 36 000 doses. Vaccin privilégié pour la vaccination à domicile, il sera également préconisé pour la vaccination des personnes sans-abri, un public qui peut, par nature, être plus difficilement atteint. L’avantage majeur de Johnson & Johnson réside dans le fait qu’une seule dose est nécessaire.

Du côté de Mons, le CPAS de Mons n’attend plus que le feu vert des autorités. "Nous sommes prêts, nous n’attendons plus que les modalités pratiques pour lancer la campagne", explique Marie Meunier (PS), présidente du CPAS. "Nous avons maintenu les portakabins installés dans le cadre du plan grand froid justement pour assurer l’accueil des personnes qui souhaiteraient être vaccinées et les garder en observation en cas de réactions."

Évidemment, une campagne de sensibilisation devra être menée auprès de ce public particulier. "Je pense que les équipes en discutent déjà, tout comme moi lorsque je rencontre un sans-abri qui me poserait l’une ou l’autre question. Je pense que comme tous les citoyens, finalement, ils ont besoin d’être rassurés. Le questionnement est présent et il y aura des pour et des contre. De notre côté, notre rôle sera de les informer au mieux et d’expliquer en quoi la vaccination est importante."

À ce jour, impossible évidemment de dire combien de personnes feront la demande, une fois le vaccin officiellement disponible. "On pense que certains pourraient attendre de voir comment d’autres réagissent avant d’accepter à leur tour l’injection, mais encore, c’est une réaction que l’on a constaté au sein d’autres franges de la population."

La Belgique attend une livraison de 62 400 vaccins la semaine prochaine. Au total, c’est un total d’1,4 millions de doses qui devraient être livrés à notre pays entre avril et juin.