Mons Après un passage chez Destexhe, il pense déjà aux communales de 2024.

La page des élections n’est pas encore tournée que le docteur David Bouillon songe déjà au prochain chapitre. Avec son épouse Elisabeth Befumo, il s’était présenté sur les listes Destexhe. Deuxième au fédéral dans le Hainaut pour lui, première à la région sur Mons pour elle. Mais les listes Destexhe n’ont décroché aucun siège, ni chez nous, ni ailleurs.

Ce n’est pas pour autant que le docteur Bouillon compte baisser les armes. "À nous deux, nous avons réalisé presque 1 000 voix, alors que nous n’avions pas beaucoup de moyens et que la formation venait d’être créée", commente le docteur Bouillon. "C’est tout de même encourageant."

Le Ghlinois compte donc poursuivre son combat dans l’arène politique. Un combat qu’il avait commencé sur le terrain, avec une pharmacie solidaire. Avant de lancer son unité médico-sociale, le Lagardère. Aujourd’hui, David Bouillon et Elisabeth Befumo disposent même d’un centre d’accueil. Les personnes âgées isolées sont au cœur de leur action.

En 2018, le docteur Bouillon rejoignait le mouvement Mons en Mieux de Georges-Louis Bouchez et décrochait un siège de conseiller communal. Il a depuis claqué la porte de cette formation et siège comme indépendant. Le docteur espère aujourd’hui pour travailler de concert avec la Ville et le CPAS pour venir en aide aux personnes âgées en détresse. Et il entend toujours poursuivre son combat sur le terrain politique.

"Avec mon épouse Elisabeth, nous allons construire un mouvement citoyen pour les prochaines élections communales", annonce le docteur. "Cette fois, nous aurons le temps de construire quelque chose de solide. Le but est de rassembler les mécontents et de pouvoir présenter 45 candidats en 2024 en touchant à tous les thèmes qui concernent les citoyens."