"Cette mesure vise à protéger les visiteurs mais aussi les patients et le personnel hospitalier. La crise s'éternise et nous comprenons que les efforts qui vous sont demandés sont pénibles", ont indiqué les instances du groupe sur leur page Facebook. Des exceptions sont toutefois mises en place, pour un ou deux parents ou assimilés de nouveaux-nés ou d'enfants et adolescents de moins de 18 ans, pour les parents proches de patients en phase critique ou finale de leur vie.

Les mesures prises sont valables en chambre individuelle et en chambre commune, jusqu'à nouvel ordre. Le covid safe ticket (CST) est obligatoire en cas de visite.

Au CHU montois Ambroise Paré, par ailleurs, "une seule personne est autorisée en visite par patient et devra toujours être la même. Le CST reste obligatoire". La mesure sera application à partir du 22 novembre.