La députée Jacqueline Galant se dit inquiète par cette situation.

Pour occuper ses actuels locaux dans le Carré des Arts, à Mons, la télévision locale TéléMB doit s'acquitter d'un loyer de 4 euros du m²/mois, ce qui représente un montant annuel de 57 000 euros. "Mais Télé MB occupait les lieux à titre gracieux depuis plus de 20 ans donc ce loyer est de nature à remettre en cause l’équilibre budgétaire de notre télévision locale", signale la députée Jacqueline Galant (MR), qui a interpellé ce lundi le ministre Frédéric Daerden (PS), en charge des bâtiments scolaires.

"L’ex Ministre des médias Jean-Claude Marcourt avait déclaré que la Direction régionale du Hainaut n’était pas en mesure de fournir de convention vu qu’aucun document officiel n’était en sa possession, tout en invitant l’établissement scolaire (NdlR : l'école supérieure des arts) à éclaircir la situation en termes d’occupation", précise encore la bourgmestre de Jurbise qui voulait savoir si TéléMB devait encore s’acquitter du loyer ou si des rationalisations étaient possibles pour diminuer les charges.

© DR

La réponse du ministre Daerden est pour le moins creuse. "Je découvre seulement cette problématique", admet-il. "D’autant que je n’ai jamais été interpellé sur le sujet par ma collègue en charge des médias ou par la télévision locale elle-même. Bien qu’on ne puisse nier l’importance et l’utilité des TV locales dans un monde des médias de plus en plus globalisé, je ne tiens pas à me prononcer sur un éventuel traitement de faveur."

"Mais ne disposant pas de tous les éléments et enjeux, je ne tiens pas à préjuger de l’issue de cette problématique", poursuit le ministre socialiste. "Il ne me semble pas m’appartenir d’initier une réunion de conciliation tant que les personnes concernées n’en font pas la demande. Je traiterai ce dossier en toute impartialité dès que j’en serai éventuellement saisi."

Jacqueline Galant, qui avait déjà interpellé les ministres compétents à ce sujet en 2018 et 2019, n'est pas très convaincue par cette réponse. "Je suis inquiète qu’il n’y ait pas de concertation entre les différents ministres, notamment Bénédicte Linard qui est en charge des médias. Je vais insister auprès du directeur de TéléMB pour qu’un rendez-vous officiel soit pris et qu’une concertation puisse avoir lieu par la suite. Rappelons qu’un audit financier mené à la demande de la direction et du conseil d'administration de TéléMB avait révélé une situation financière fragile en 2015."