Mons

Les instances du Pass ont par ailleurs évoqué un possible changement de nom du parc, qui devrait être plus évocateur du contenu et des missions.

Le parc d'aventures scientifiques de Frameries (PASS) fêtera ses 20 ans en 2020. Les instances de l'institution ont annoncé mardi les grands axes de leur plan stratégique 2020-2025. L'accent est mis sur la visibilité et l'accroissement du nombre de visiteurs. Le PASS nourrit des ambitions de croissance, à un peu moins de deux ans de son 20ème anniversaire. Après une longue période de lancement hésitante, le parc, implanté sur l'ancien site minier du "Crachet" à Frameries, s'est lancé en 2014 dans un plan, réussi, de renouvellement de son offre scientifique, touristique et pédagogique.

Après une année 2017 record avec une fréquentation de 120.430 visiteurs et une légère baisse en 2018, les instances du PASS visent le cap des 140.000 visiteurs en 2025. L'actuel contrat de gestion de l'institution lui impose le seuil des 100.000 visiteurs par an.

"Les débuts du PASS n'ont pas été simples", a expliqué mardi le président du conseil d'administration, Georges-Louis Bouchez (MR). "Le parc n'était pas prêt et son nom a été assimilé à une mauvaise gestion. La nouvelle structure a, ensuite, veillé à se reconstruire et nous nous retrouvons aujourd'hui avec un outil stabilisé, avec une gestion saine et des subventions publiques de l'ordre de 3,6 millions d'euros par an auxquelles s'ajoutent 600.000 euros de la billetterie. L'argent public que nous recevons est consacré d'une part à l'entretien du patrimoine industriel de notre lieu et, d'autre part, aux activités scientifiques et éducatives du PASS."

Le plan stratégique 2020-2025 du PASS est articulé autour de quatre axes: l'augmentation et la diversification de la fréquentation, notamment dans le segment "familles", l'augmentation du niveau d'autonomie financière, via, entre autres, la hausse des chiffres de la billetterie, l'augmentation de l'attractivité de l'offre et un plan de communication visant à mieux positionner le parc, qui s'étend sur 12.000 m2, et ses offres.

La programmation 2019 est sur les rails. "Le PASS accueillera cet été une grande plaine de jeu. Nous organiserons la Nuit de Etoiles en août en collaboration avec l'UMons et nous inviterons les visiteurs à, entre autres, se plonger dans l'univers des molécules dans le cadre d'une nouvelle attraction interactive qui ponctuera les 150 ans du tableau périodique de Mendeleïev", a expliqué Christophe Happe, directeur général du PASS. "2020 sera l'année des 20 ans du PASS: l'énergie et les Jeux Olympiques, entre autres, seront au cœur des débats, toujours dans l'optique scientifique et pédagogique."

Un plan de communication sera prochainement mis au point dans le but d'améliorer la perception du PASS, notamment auprès du public "Familles" qui sera sondé quant à ses idées sur le parc. "Nous souhaitons savoir ce que les familles attendent du PASS au regard des objectifs fixés", ont spécifié les instances du PASS qui ont également évoqué, dans les hypothèses à l'horizon 2020, un possible changement de nom du parc, qui devrait être plus évocateur du contenu et des missions.