Le préavis de grève était arrivé à échéance lundi, l'arrêté de travail a été décidé ce vendredi par le personnel de Télé MB. On le sait, le climat social est tendu au sein de la télévision locale. Hier encore pourtant, le SETca, disait laisser la porte ouverte à la concertation. Un appel qui n'a manifestement pas été entendu.

Dans un communiqué annonçant la grève de ce vendredi, le syndicat déplore en effet qu'un conseil d'administration extraordinaire a été convoqué ce matin. Non pas pour entendre les représentants syndicaux, mais un consultant. "Dans un contexte aussi tendu, n’aurait-il pas été plus judicieux de donner priorité aux représentants des travailleurs ?" interroge le SETca. "Qu’y avait-il de si urgent à donner la priorité à un consultant de rencontrer les administrateurs pour présenter un rapport vieux de quatre mois, alors qu’un préavis de grève court depuis le 9 novembre ? Apparemment le Président ne semble pas prendre conscience de la gravité de la situation en proposant de ne rencontrer les représentants des travailleurs que dans une semaine lors d’un prochain Conseil d’administration fixé au 20 novembre 2020."

Le personnel de Télé MB observe donc un arrêt de travail de 24 heures ce vendredi. Pour rappel, en 2015, une motion de méfiance avait visé le directeur, David Flament. Les relations houleuses avec le personnel étaient dénoncées. Si le directeur est resté en place, la confiance n'a pas été restaurée selon le SETca.