Mons

Un périmètre de sécurité est installé afin de permettre à la protection civile de faire des analyses.

Journée mouvementée pour le personnel du centre de tri postier de Ghlin. Aux alentours de sept heure ce vendredi matin, plusieurs membres du personnel ont découvert la présence de poudre blanche dans un colis. Évidemment, aucun risque n’a été pris et la police a été appelée sur place.

La zone de police de Mons-Quévy a bloqué l’accès au site par mesure de précaution. Dans un premier temps, une partie du personnel a été maintenue à l'extérieur du site tandis que les personnes présentes au sein des bâtiments ont été confinées. Si la plupart d'entre elles étaient regroupées dans la cafétéria, 13 étaient confinées dans le local où la découverte a eu lieu. 

Un peu avant 10 heures, la protection civile arrivait de Crisnée afin de procéder aux analyses d'usage et déterminer la nature du produit. Vers midi, les résultats de ces analyses n'étaient pas encore connus. "Les 13 personnes qui ont été confinées après avoir été en contact direct avec le produit ont subi une décontamination et ont pu rentrer chez elles afin de prendre une douche", précise-t-on du côté de la zone de police de Mons-Quévy. "Les autres sont toujours dans le bâtiment, nous attendons les résultats avant de leur permettre de quitter les lieux."

Le destinataire du colis a été contacté et a signalé à la police qu'il avait récemment commandé des protéines alimentaires en poudre sur internet. "Nous ne pouvons pas préjuger des résultats mais il est fort à parier que ce sont ces protéines qui se sont répandues en dehors du colis. Nous ne pouvons cependant prendre aucun risque."

© SH