Mons

L’infrastructure montoise est déjà reconnue comme l’une des plus belles du pays.

C’est officiel, le skatepark de Mons est ouvert. Officieusement, des amateurs du genre avaient déjà pris possession des lieux, les travaux étant terminés depuis quelques semaines. Mais c’est ce mercredi que le collège communal de Mons a inauguré les lieux.

1.500 m2 de béton armé s’étendent à proximité du Grand Large, avec notamment un Bol unique en Belgique, une Street Plaza et un flowpark. Une aire pratique prévue pour les skateboards, mais aussi les BMX, les rollers et les trottinettes. “C’est vraiment une belle infrastructure qu’on ne retrouve pas partout. D’ailleurs, il y a déjà des Flamands qui viennent pour rouler ici”, témoigne un responsable de Monster on Wheels.

Un skatepark avait été installé au coeur d’Hyon en 2006, mais avait dû rapidement fermer ses portes, les riverains se plaignant de nuisances importantes. Cette fois, l’implantation semble parfaite. “Nous sommes près du Grand Large qui devient véritablement une zone de sports et de loisirs”, indique Nicolas Martin. “Nous avons la volonté de centraliser les infrastructures sportives ici, où nous trouvons déjà la piscine, l’Adeps, le skatepark et prochainement le club de hockey. L’endroit est facilement accessible en transport en commun. De plus, il y aura bientôt une piste cyclable qui reliera la gare au Grand Large.

Echevin mais aussi skateur, Maxime Pourtois se réjouit de cette nouvelle infrastructure. D’autant plus qu’il avait été associé à l’époque par Marc Davrille à la réflexion sur ce dossier. “C’est une belle construction et c’est aussi un beau travail de participation” relève Maxime Pourtois. “Des skateurs et des associations ont pris part au projet. Notre prochain défi est maintenant de faire vivre les lieux. Des démonstrations, des concours et même des concerts seront d’ailleurs organisés ce samedi en partenariat avec Monsters on Wheel.

Un budget de 455.000 euros a été nécessaire pour faire sortir le skatepark de terre, la Ville de Mons ayant obtenu un subside wallon de 272.090 et finançant le solde sur fonds propres.