La 6e édition se déroulera les 12 et 13 août aux abords du Château, rassemblant notamment le gratin de la scène rap ! Mais pas que…

En seulement cinq éditions, le Summer Music Festival a réussi le pari inouï de se placer parmi les événements musicaux les plus attendus. Il faut dire que, comme chaque année, l’organisation met le paquet pour soigner son public.

Sans conteste, l’engouement est au rendez-vous à l’aube de la sixième édition. "Cet engouement, il s’explique également par la programmation", confie Antoine Vanderhaeghen, l’un des organisateurs. "Nous invitons près de cent artistes nationaux et internationaux. Parmi eux, la crème de la nouvelle scène rap belge et française. Fianso, qui est l’un des rappeurs français les plus en vogue pour le moment. Ses vidéos sur Youtube font des dizaines de millions de vues. Mais aussi Jean Jass et Caballero ou encore Romeo Elvis, qui ont foulé les planches des plus grands festivals belges de cet été."

Néanmoins, la programmation reste très éclectique. Des DJ électros, techno, hard, de renommée internationale comme Cesqueaux, Apster, Pfirter, Mark With a K ou encore Daddy K seront présents, parmi tant d’autres. "Nous voulons également mettre à l’honneur les talents de notre région. Nous aurons une scène Vision Room qui accueillera les meilleurs DJ underground. Certains viennent d’Argentine, du Portugal, d’Italie."


Au rang des nouveautés de cette année, une scène destinée à un public plus âgé et expérimenté : La scène des + de 30 an s qui proposera les tubes des années 80, 90 et 2000. "Il y en aura donc pour tout le monde. Nous voulons un public très large, familial et diversifié. Ce n’est pas toujours évident d’établir une programmation qui combine qualité, notoriété et cohérence. Pour cela, nous suivons de près l’actualité musicale toute l’année et nous tentons de faire les meilleurs choix pour notre public. Ce n’est pas toujours facile de programmer certains artistes, mais nous commençons à avoir un peu d’expérience, ce qui permet d’acquérir la confiance des managers."

Le Summer Music Festival se déroulera les 12 et 13 août prochains, aux abords du château de Boussu qui pourraient accueillir près de 10.000 personnes.


Une organisation bien huilée et des places qui s'arrachent

L’affluence de cette sixième édition promet de battre tous les records. "Nous sommes prêts à accueillir aujourd’hui 10.000 personnes", confie Antoine Vanderhaeghen. "C’est plutôt bien parti car les billets partent à vive allure. Les années précédentes, nous étions à une moyenne de 7000 festivaliers venant de toute la Wallonie, Bruxelles et même la Flandre, ce qui est très bien après seulement cinq éditions."

© D.R.

Programmer une centaine d’artistes et accueillir des milliers de personnes, cela ne s’improvise pas du jour au lendemain. Pour ce faire, les organisateurs peuvent compter sur un réseau de confiance d’une centaine de personnes bénévoles. "La confiance, il faut également la créer avec les autorités et les différentes divisions. C’est pour cette raison que nous avons eu plusieurs réunions de sécurité. Nous voulons que tout se passe dans les meilleures conditions. Pour cela, un plan de sécurité et de mobilité a été mis en place."


Trois frères, une passion commune

Lancé en 2012 par les trois frères Vanderhaeghen, le Summer Music Festival n’est pas le seul événement accouché par la passion commune de la fratrie, l’événementiel. De la Soirée des plus de 30 ans, aux Lovin’Disco, les concepts de Charles (l’aîné), en passant par des bookings d’Antoine (le cadet) dans les plus grosses discothèques du pays ou encore des partenariats et collaborations rondement menés par Richard, le CV des Vanderhaeghen force le respect.

Il faut écrire que tous les trois sont tombés dans la marmite étant enfants. Le paternel, Michel, était en effet l’une des figures incontournables de l’événementiel des années 70 et 80, notamment au travers de l’association Jo&Jimmy, laquelle l’a porté vers les hautes sphères de la scène événementielle. Nul doute que la relève est assurée chez les Vanderhaeghen.


Jean-Claude Debiève, bourgmestre de Boussu : "Dans la continuité de nos actions"

© AVPRESS

"Je loue l’initiative de ces jeunes qui viennent agrémenter les vacances des autres sur notre commune. Cela tombe exactement dans la continuité de ce que je mets en place depuis quelques années sur Boussu, à savoir dynamiser la commune au travers d’événements. Il faut permettre à toutes ces personnes qui n’ont pas la possibilité de partir à l’étranger de pouvoir agrémenter cette période estivale en proposant quelque chose de qualité chez nous. Je souhaite à l’organisation, composée de jeunes très motivés, une pleine réussite. Ils le méritent !"