Mons

Une enveloppe de 5000 euros est prévue par la majorité d’Isabelle Galant.

Depuis quelques années déjà, la familiarisation au numérique s’est invitée dans les classes. Apprendre à utiliser efficacement et à bon escient Internet est devenu un enjeu pédagogique mais pour ce faire, enseignants et élèves doivent pouvoir compter sur une infrastructure réseau de qualité. À Lens, l’idée d’installer du wifi dans les écoles fait donc son bonhomme de chemin.

Une enveloppe budgétaire de 5000 euros est ainsi destinée à ce projet. Rien n’est fait et la réflexion doit encore être menée. Mais au sein du collège communal, on n’est pas fermé à la proposition. “L’idée nous a été soumise par le monde enseignant. Deux implantations pourraient être concernées mais ce ne sera pour demain. Si nous allons plus loin, un marché public devra seulement être lancé”, commente la bourgmestre, Isabelle Galant (MDC).

Toujours est-il que le projet inquiète l’opposition. “Depuis 2011, l’Organisation Mondiale de la Santé classe les ondes wifi comme étant potentiellement cancérigènes. Il existe donc un risque pour la santé des enfants”, commente-t-on du côté du PS, qui réclame l’application du principe de précaution. “Les enfants, alors qu’ils sont en plein développement durant leurs années scolaires, seront soumis toute la journée aux ondes. En tant qu’élue et maman d’un petit garçon, je m’inquiète que les parents n’aient pas été informés de ce projet”, ajoute Laurence Lelong.

Le PS propose d’utiliser cet argent au développement d’alternatives au wifi. “Les implantations scolaires sont déjà dotées d’un local informatique et d’une connexion interne par voie filaire. Cela permettra également d’éviter les abus. Les enfants ayant un smartphone ne pourront en profiter pour surfer sur internet pendant les cours.” Le débat pourrait être relancé prochainement.