Fin septembre, l’heure était au bilan. Malgré un mois de juillet décevant, la direction des Grands Prés retrouvait le sourire ; les chiffres de fréquentation d’août et de septembre s’inscrivaient en effet dans « une tendance comparable à celle de 2019 », preuve que malgré un contexte sanitaire toujours instable, les clients avaient retrouvé le chemin des boutiques. Aujourd’hui, le constat est tout autre. La fermeture des restaurants apparait comme un nouveau coup dur pour le centre commercial.

"Les restaurants sont un véritable moteur pour le centre commercial, plus encore en période de crise", confirme Thomas Cornil, directeur. "Nous estimons les pertes de clients à environ 15% et nous devons nous attendre à une chute plus importante encore le week-end. Je ne suis pas du genre à commenter des hypothèses et à faire des plans sur la comète mais je pense que l’on va vers un durcissement des mesures."

Ce que le directeur comprend, compte tenu des chiffres inquiétants de contamination. "L’imposition d’un temps limité, de faire son shopping seul sont déjà des mesures difficiles pour la clientèle. Mais ce que nous espérons vraiment, aujourd’hui, c’est ne pas en arriver à une nouvelle fermeture complète des centres commerciaux, ce qui serait dramatique. Nos commerçants doivent déjà assurer le travail en ayant du personnel malade, du chômage temporaire qui augmente,… C’est loin d’être simple."

Le prochain comité de concertation du gouvernement fédéral sera donc suivi avec attention. "Nous ne pouvons pas y faire grand-chose. Quoi que le gouvernement décide, les mesures seront appliquées à la lettre, en concertation avec les forces de police et la sécurité." Et si les fêtes de fin d’année confèrent généralement au centre commercial une ambiance aussi particulière qu’appréciée, 2020 sera une année à oublier au plus vite.

"Nous ferons notre possible en matière de décoration, bien sûr, mais tout notre programme évènementiel a été revu et adapté aux règles sanitaires de vigueur. Il n’est évidemment pas question pour nous d’organiser un événement susceptible de provoquer des rassemblements." Une rencontre avec Saint-Nicolas devra par exemple être organisée, comme chaque année. Mais pour profiter d’une entrevue avec la grand Saint, une prise de rendez-vous sera incontournable.