City Mall a investi 7 millions d'euros dans l'ancien Mexx et demande aujourd'hui un loyer de 30.000 euros.

L’implantation des Grands Prés en périphérie de Mons a porté un coup dur au commerce du centre-ville. Si le piétonnier commence à sortir la tête de l’eau, guettant l’ouverture de Primark, les autorités communales ont tenu compte de cette concurrence lorsque City Mall a voulu agrandir les Grand Prés.

"Nicolas Martin s’était vanté d’avoir obtenu des compensations suite à l’extension des Grands Près et la création du retail park de la part de City Mall en 2014", rappelle ainsi Georges-Louis Bouchez, conseiller de Mons en Mieux. "Finalement, ces compensations ne semblent pas représenter grand-chose. On parle d’un investissement de 7 millions d’euros pour un seul bâtiment."

City Mall est en effet occupé à aménager l’espace anciennement occupé par le magasin Mexx, situé à l’angle formé par le piétonnier et la rue des Fripiers. Pour rappel, le bâtiment s’était effondré en octobre 2017. À présent, une nouvelle surface commerciale de 1.000 m² sort de terre sous l’impulsion de City Mall. Mais pour le conseiller d’opposition, il s’agit plus d’un lucratif investissement que d’une véritable compensation pour l’extension des Grands Prés. "Le loyer demandé pour la surface commerciale serait de 30.000 euros par mois ! Inutile de préciser qu’à l’heure actuelle, les demandeurs ne se bousculent pas", raille Georges-Louis Bouchez.

Mais l’heure actuelle a sans doute son importance. L’arrivée de Primark promet de redonner vigueur au piétonnier. De quoi sans doute alimenter quelques jeux de spéculation immobilière. City Mall aurait-il pris les devants avec un loyer aujourd’hui trop onéreux, mais qui pourrait devenir plus attractif lorsque la locomotive aura ouvert ses portes en bas du piétonnier ?

Quant à la compensation… "Exiger une compensation, c’est illégal", précise le bourgmestre Nicolas Martin. "Il y a les charges d’urbanisme que nous pouvons imposer. Mais le piétonnier, trop éloigné, n’entrait pas dans le champ d’action de City Mall pour l’extension des Grands Prés. Nous avons donc obtenu cet investissement auquel City Mall n’était pas contraint. De plus, City Mall paie des redevances importantes pour les Grands Prés et la Ville de Mons utilise une partie de cet argent pour redynamiser le centre-ville avec des projets comme celui de la maternité commerciale."

Grégoire Lalieu