Quand on est écolier à Mons, difficile de passer à côté de la ferveur du Doudou. Pourtant, cette année, le folklore est à nouveau en berne. Mais loin de se laisser démonter, les écoles communales ont souhaité, sur une initiative de l’échevine Catherine Houdart, évoquer la Ducasse à leur manière via des activités diverses.

"La Ducasse de Mons est un évènement intergénérationnel et familial. Les enfants apprécient tout autant que leurs ainés, d'y participer. C’est donc logiquement que le collège et moi-même soutenons l’initiative de l’échevine d'inclure les jeunes générations dans l’évocation du Doudou, à travers diverses activités ludiques", explique le bourgmestre Nicolas Martin. "N'oublions pas qu'ils sont notre avenir. Ils sont les garants du maintien de nos traditions et de notre folklore."

Vendredi par exemple, les élèves de l'école Rossignol procèderont à un lâcher de ballons – rouges et blancs évidemment – tout en entonnant les airs de la Ducasse et en procédant à une danse du dragon. Lundi, à l'école communale d'Hyon, les enfants pousseront également la chansonnette, vêtus aux couleurs de la ville. À l'école communale de Ghlin, une maquette géante du dragon sera réalisée. À celle d'Harmignies, ce sera une vidéo sur le Doudou. Les enfants de l'école Henri Pohl de Jemappes confectionnent quant à eux tout au long de la semaine divers objets autour du folklore montois qui seront ensuite exposés. La liste est loin d'être exhaustive. Les écoles sont nombreuses à jouer le jeu. Certains enfants prennent même les devants pour la fête des pères en préparant des cadeaux sur le thème de Doudou. Mais nous n'en dirons pas plus, histoire de ne pas gâcher la surprise.

"En cette période de Ducasse, il est de tradition naturelle que nos équipes éducatives exploitent pédagogiquement notre folklore", ajoute Catherine Houdart, échevine de l'Enseignement. "Ainsi, même si plusieurs de nos écoles communales iront visiter l’exposition « Prêt-à-combattre - Personnages du Lumeçon : costumes et accessoires » à la Salle Saint-Georges ainsi que le Musée du Doudou, la démarche d’une évocation au sein de l’enceinte scolaire s’est vite fait ressentir. Il est vrai que dès la maternelle, les enfants sont imprégnés par le Doudou et il nous faut perpétuer cette richesse patrimoniale."