La maison d'édition montoise va cesser ses activités.

Alors que le salon Mon's Livre s'emparera du Lotto Mons Expo ces 16 et 17 novembre, c'est une bien mauvaise nouvelle pour la culture montoise que nous apprenons. Les Editions du Rapois, maison d'édition portée par Jean-Claude Lardinois, cessent leurs activités. "C’est le coeur gros que je dois vous annoncer une mauvaise nouvelle", a-t-il annoncé ce jeudi à tous ses auteurs. "J’ai dû prendre la décision de stopper définitivement les activités de Editions du Rapois."

Jean-Claude Lardinois explique cette décision radicale par plusieurs mauvais choix qui ont été faits dans ce milieu compliqué qu'est la littérature. "C'est une décision économique qui est très douloureuse", confie-t-il. "Ce métier est très difficile. Je l'ai fait par passion, sans subside, sans aide et je me suis trompé sur deux choix éditoriaux qui ont créé un trou financier. Il était plus raisonnable de déposer les armes plutôt que de déclarer faillite. C'est très dur pour moi car cela réprésentait énormément pour moi. Mais cela devenait invivable."

L'écrivain montois s'était lancé dans l'aventure en 2017 accompagné par son épouse, Jacqueline Bossier, également auteure. "Les Éditions du Rapois se développent plus que je n’aurais pu l’imaginer", nous confiait-il avec engouement quelques mois après le lancement de son projet. "Je vais rentrer en couveuse d’entreprise et officiellement devenir entrepreneur indépendant. À 57 ans, alors que beaucoup pensent à la retraite, je me lance dans une nouvelle carrière et crée des emplois."

© DR

Il est vrai que la maison d'édition montoise a connu un réel succès en très peu de temps. Plus d'une vingtaine d'auteurs ont fait confiance à Jean-Claude Lardinois et plusieurs livres sont sortis chaque semestre. Rien que sur les six premiers mois de 2019, huit projets ont été concrétisés, dont le roman autobiographique du chanteur David Alexandre Winter, le papa d'Ophélie Winter.

C'est aussi la philosophie prônée par les Editions du Rapois qui a forgé sa réputation. En plus d'utiliser les nouvelles possibilités de l’impression à la demande pour les écrivains confirmés, plusieurs auteurs se sont découverts grâce à cette opportunité. "Pour celles et ceux qui écrivent dans le secret, qui vivent cette passion de l’écriture sans avoir même osé penser un jour être édité, il n’y aura pas de plus beau cadeau que de découvrir, enfin, son propre livre, en vrai", expliquait Jean-Claude Lardinois. "Ce fut mon cas avec mon premier roman. C’est aussi pour eux que j’ai créé Éditions du Rapois."

Malheureusement, les aléas de la vie ont décidé de mettre des bâtons dans les roues de Jean-Claude Lardinois et de son rêve. Même si la maison d'édition n'existera plus, elle sera représentée par plusieurs de ses auteurs ce week-end au salon Mon's Livre. Ceux-ci ont décidé d'assister sous la bannière "les auteurs des Editions du Rapois" à cet événément prévu de longue date. "Cette situation triste et douloureuse implique que tous les droits des auteurs sont bien entendu rendus dans leur totalité", ajoute Jean-Claude Lardinois.