Le notaire Wuilquot, ancien président emblématique du RFB, est décédé lundi soir à l’âge de 68 ans.

Un grand homme s’en est allé en ce début de semaine. Ancien président des Francs Borains et notaire atteint il y a trois ans par la limite d’âge, Pierre Wuilquot était avant tout un sage, une personne humaine qui faisait l’unanimité dans la région de Dour et de Boussu, où il était connu comme le loup blanc. Il est malheureusement décédé des suites d’un cancer foudroyant du pancréas, détecté il y a un peu plus de trois mois seulement.

Carlo Di Antonio (cdH), soutenu par le notaire lorsqu’il se mit en tête d’organiser un festival musical sur le territoire dourois, fut une des nombreuses personnalités de la région à lui rendre hommage sur les réseaux sociaux : " C’était une figure majeure de la commune de Dour. Quelqu’un de solidement ancré dans sa région, impliqué dans l’associatif local, fidèle parmi les fidèles lorsqu’il s’agissait de défendre sa commune d’Elouges, son club de foot des Francs Borains."

Ses ennuis de santé l’avaient forcé à abandonner la présidence du club de football boussutois, dont il avait hérité suite au départ d’André Arbonnier. Présent au club depuis plus de 30 ans, il n’avait pas hésité à prendre ses responsabilités au plus fort de la tempête.

Et si le club existe toujours aujourd’hui, les supporters, en deuil au même titre que la famille de Pierre Wuilquot, le doivent en grande partie à celui qu’on appelait affectueusement "Monsieur le notaire". Sa gentillesse, ainsi que ses compétences, lui avaient permis de devenir, il y a quelques mois, le premier ombudsman francophone pour le notariat.

Le club des Francs Borains a tenu à lui rendre hommage : " Sa sagesse n’avait d’égale que sa bonté et sa générosité, qualités qu’il développait dans les différentes facettes de sa vie, tant familiale que professionnelle et bien sûr footballistique. Il quitte un club en plein renouveau et nul doute que son investissement pour sa nouvelle prospérité aurait été le même que celui dont il a fait preuve jusqu’alors, et qui a contribué à porter le RFB dans la durée mais aussi avec éclat, comme en témoignent l’accession à la demi-finale de la coupe de Belgique en 1985 ou celle en D2 plus récemment."

Ses funérailles auront lieu à Elouges ce vendredi à 11 h. Notre rédaction s’associe à la douleur de la famille.