Les hôpitaux sont organisés en différentes phases en fonction de la situation sanitaire. Et c'est au niveau provincial que ces seuils d'alerte sont fixés. Si la pandémie marque du recul depuis plusieurs semaines, le Hainaut vient depuis quelques jours seulement de passer en phase 1B.

Et pour cause, la vigilance doit rester de mise dans notre province. Elle compte en effet 209 hospitalisés covid sur les 888 patients du même type dans toute la Belgique. Parmi ces 209 hospitalisés, 71 sont en soins intensifs, dont 46 intubés.

La situation n'est pas la même dans tous les hôpitaux. Concrètement, pour passer en phase 1B, il fallait compter moins de 50% de patients covid en soins intensifs. C'était déjà le cas depuis plusieurs semaines dans certains hôpitaux, mais pas tous. À présent, la pression retombe en soins intensifs et le Hainaut a pu quitter la phase 2A pour la 1B. Durant la phase précédente, 60% des lits de soins intensifs devaient rester disponibles dans chaque hôpital pour des patients covid et des lits supplémentaires avaient dû être créés. Avec la phase 1B, ce sont 50% des lits de soins intensifs qui doivent être réservés aux patients covid.

L'enjeu est de taille pour continuer à faire retomber la pression sur les hôpitaux, car on le sait, d'autres maladies trainent parfois à être soignées. Responsable de gestion de crise de la Province, Laetitia Quenon appelle donc les Hainuyers à maintenir les gestes barrière et à se faire vacciner. D'ailleurs, ces 11, 12 et 13 juin, le centre de Soignies organise un marathon de la vaccination. Il effectuera durant ces 3 jours 125 vaccins par heure, soit un total de 8.125 vaccins. L’objectif est de dépasser les 8 000 vaccinations en 65 heures de vaccination ininterrompue. Des milliers de personnes sont déjà inscrites. Pour participer, il faut prendre rendez-vous au Centre de vaccination de Soignies via www.jemevaccine.be/rendez-vous.