Mons Exclusif : à ce jour, 697 idées ont été partagées sur la plateforme citoyenne

Lancée il y a quatre mois, la consultation populaire géante a officiellement touché à sa fin. Visiblement satisfaite des premiers résultats sortis des statistiques, la Ville de Mons a décidé de prolonger l’expérience jusqu’en décembre. Les Montois ont donc quatre mois de plus pour exprimer leurs envies, leurs rêves, leurs idées pour construire le Mons de demain.

La motivation de prolongation est triple. La sollicitation citoyenne, faire coïncider la plateforme avec les rencontres citoyennes et les ateliers Creative Valley qui se dérouleront tout l’automne et, bien sûr, maintenir l’outil en tant que plateforme privilégiée de dialogue avec les citoyens qui ont déposé ou voté pour des idées. "C’est un moyen très facile et transparent d’y expliquer le processus d’analyse des idées et de les tenir au courant des résultats", précise le bourgmestre, Elio Di Rupo.

De fait, malgré un démarrage timide, la plateforme a suscité un certain intérêt parmi les habitants. À ce jour, ce sont déjà 697 idées citoyennes qui ont été partagées, commentées et véhiculées sur "Demain Mons". Plus de 7.000 personnes s’y sont connectées afin de déposer, voter ou consulter les idées des uns et des autres.

Cette plateforme fait partie du processus d’élaboration du projet de ville à l’horizon 2025. À ce titre, il s’agit d’une interface importante, voire même indispensable dans le climat politique actuel, de communication entre la Ville et les citoyens. Parmi les addicts de cette consultation populaire, on retrouve les visiteurs âgés de 25 à 34 ans en tête des propositions. Viennent ensuite les Montois âgés de 35 à 45 ans.

Dans le top des propositions les plus clivantes, on retrouve l’idée d’une ville cyclable, la réhabilitation du Waux-Hall pour plus de convivialité, la création d’une promenade verte et sécurisée entre Mons et le Grand Large, la création d’événements sportifs, mais aussi la création de composts urbains et de jardins potagers, l’amélioration des routes, le retour du Thalys à Mons, de l’action pour sauvegarder le Piétonnier ou encore la redynamisation du Grand Large.

La mobilité, la cohésion sociale, la culture et le tourisme sont donc sur le podium des thèmes les plus plébiscités. L’urbanisme, l’emploi, le commerce, la sécurité, la propreté et le développement durable complètent le top des thèmes les plus abordés.