Ce dimanche après-midi, c'est tout le secteur de l'événementiel qui criera son ras-le-bol au Mont des Arts à Bruxelles. Sur le coup de 15 heures, ils seront des milliers à se rassembler pour la manifestation Still Alive. Parmi eux, des organisateurs de soirée, des travailleurs du monde de la nuit mais aussi des traiteurs et organisateurs de banquet. Dont un important groupe venu du Hainaut qui manifestera symboliquement en veste de cuisine.

"Contrairement aux autres secteurs de l'Horeca, les organisateurs de banquet et les traiteurs n'ont pas pu reprendre", explique le Montois Luc Marchal qui vient de reprendre à Jean-Louis Simonet la présidence de la Fédération Horeca du Hainaut. "Vu la situation sanitaire, le problème est sans cesse reporté. Les dernières annonces du CNS n'ont pas vraiment rassuré les traiteurs qui ont vraiment la corde au cou."

Il est vrai que ces professionnels de la restauration sont à l'arrêt total depuis le mois de mars. "Et les perspectives sont très sombres puisqu'ils ne peuvent pas reprendre du jour au lendemain contrairement aux restaurants et cafés. Pour les grands événements comme les mariages et les séminaires, les organisateurs réservent les traiteurs des mois à l'avance. Or, les clients n'osent pas prendre des engagements donc les carnets de commande sont  vides pour les mois qui viennent."

Le restaurateur montois de 61 ans a récemment fermé son établissement situé au pied de la Collégiale Sainte-Waudru pour davantage se consacrer à d'autres tâches. Dont celle de représenter au mieux ses collègues de l'Horeca à travers la Fédération du Hainaut et la Fédération wallonne. "Il est important de conscientiser les politiques sur cette situation. Certains traiteurs ont des frais fixes de 16 000 euros par mois. Ils vont se casser la figure si on ne leur vient pas en aide d'une manière plus particulière."

Avec d'autres membres de l'Horeca de Mons-Borinage et du Hainaut, Luc Marchal manifestera ce dimanche à Bruxelles. "Nous fixons rendez-vous à tous les traiteurs hennuyers à 14h30 devant le Carrefour Market de la sortie de la gare centrale."