Il faudra d'abord passer par une phase de déconstruction avant de reconstruire.

2019 aura été une année de travaux à Dour, 2020 suivra le même schéma puisque plusieurs dossiers importants se poursuivront ou seront entamés. En cette fin d’année, ce sont les travaux en vue d’offrir à la population une bibliothèque dernière génération qui débutent. Dans un premier temps, il est question de déconstruire l’ancien garage Citroën et de créer un passage vers le parking.

"C’est un gros dossier européen : il représente près de quatre millions d’euros, dont 95% sont des budgets européens et wallons", explique Carlo Di Antonio, bourgmestre de Dour. "Puisqu’il s’agit de fonds européens, les délais sont plus serrés, il faut vraiment que ça bouge en 2020. C’est ce que nous allons nous efforcer de faire. Toutes les phases préalables sont terminées, nous entamons le travail sur le travail."

Il faudra notamment passer par une phase d’assainissement "Il y a des tâches d’hydrocarbures puisqu’il s’agissait d’un ancien garage. Nous pourrons ensuite débuter la déconstruction et, enfin, la construction d’un nouveau bâtiment. Il faudra probablement compter une année de travail. Si tout se passe bien, il sera fonctionnel en 2021. C’est un gros plus pour la commune."

Pour rappel, le projet consiste en la construction d’un nouveau bâtiment qui abritera la bibliothèque communale et, en parallèle, un centre de télétravail au travers d’une dynamique multidimensionnelle alliant technologie et vision durable. L’infrastructure principale sera une bibliothèque du futur, construite de manière innovante, qui proposera notamment la mise en place d’e-books, de tablettes, d’un système de prêts électroniques, d’ateliers numériques tout public permettant d’apporter son ordinateur portable ou d’utiliser le matériel mis à disposition.

Le centre de télétravail visant à soutenir les candidats à l’entreprise, qu’ils s’agissent d’indépendants, de TPE et PME, y sera associé. Ils pourront y développer leurs activités tout en bénéficiant d’une infrastructure pilote. Le Learning Center doit s’inscrire dans le tissu urbain existant et traditionnel de Dour en respectant l’alignement de la rue Émile Estiévenart.