Bonne nouvelle pour les résidents des maisons de repos du Bois d’Havré et de la Bonne Maison de Bouzanton (BMB). Les deux maisons de repos de l’intercommunale Ambroise Paré ont mis en application les mesures d’assouplissement annoncées par la ministre wallonne de la santé, Christie Morreale.

Pour rappel, elle avait annoncé qu’à partir du 22 février, les maisons de repos dont le taux de vaccination est supérieur à 80%, pourraient mettre en place quelques mesures d’assouplissement. Ce qui est le cas, notamment, des maisons de repos du Bois d’Havré et de la BMB.

Ces mesures concernent les activités individuelles et collectives ainsi que les repas en salle commune qui peuvent désormais reprendre. Les résidents de maisons de repos peuvent également avoir la visite de deux visiteurs, ces derniers pourront être changés tous les 15 jours. De plus, les courses et sorties sont elles aussi autorisées conformément aux règles en vigueur pour la population générale. Les résidents qui quitteront leur maison de repos pendant plus de 48h seront néanmoins considérés comme "contacts à haut risque" et devront donc être testés et confinés pendant 10 jours. Conformément aux plages horaires fixées, les visites tant en semaine que le week-end dans les maisons de repos du Bois d’Havré et de la BMB reprennent normalement.

"Nos équipes de terrain veilleront au respect strict des mesures d’hygiène pour la sécurité de l’ensemble de nos résidents." indique Marie Meunier, présidente du secteur extrahospitalier de l’intercommunale Ambroise Paré. "Le visiteur qui ne respectera pas ces règles se verra refuser l’accès à la maison de repos pendant le temps décidé par la direction. Afin de ne pas pénaliser le résident, ce dernier pourra recevoir la visite d’une autre personne". Les sorties sont également autorisées conformément aux règles imposées par la ministre wallonne de la santé.

L’annonce des ces assouplissements est synonyme de soulagement pour les résidents et leur famille qui avaient bien besoin de cela en cette période difficile. "Nous sommes heureux de pouvoir annoncer un assouplissement des mesures actuellement en place tant à nos résidents qu’à leur famille." explique Marie Meunier. "Nous savons à quel point chacun a besoin du réconfort des siens en cette période particulièrement troublée.". Une bonne nouvelle donc qui pourrait être réévaluée en fonction de l’évolution de la crise sanitaire.