Le chancre de l'ICET à Cuesmes, c'est désormais de l'histoire ancienne. Des anciens bâtiments de l'école provinciale abandonnés il y a près de quinze ans, il ne reste que la structure portante. Le site est en pleine métamorphose, le Clos de l'Auflette y prend forme.

Mené par Inclusio, société immobilière aux ambitions sociales prononcées, le projet représente un investissement de 7,8 millions d'euros. Il va permettre de livrer à l'Agence immobilière sociale de Mons, l'AIS, 68 nouveaux logements à loyer abordable. La première phase du chantier a été réceptionnée ce mercredi et dès demain, les premiers locataires du Clos de l'Auflette prendront leurs quartiers dans l'immeuble terminé. Une deuxième et une troisième phase suivront dans trois et six mois, avant une réception finale du chantier dans un an.

Fondée en 2015 par la société d’investissement social KOIS, le développeur immobilier Revive et la Banque Degroof-Petercam, Inclusio s'est donné pour mission d’offrir sur le long terme, à des populations fragilisées, des logements de qualité à un loyer abordable. Inclusio veut aller plus loin encore et devenir un véritable partenaire privilégié des pouvoirs publics pour répondre au défi de l'accès au logement. Le Clos de l'Auflette illustre la tendance.

"Ce projet constitue un excellent exemple de l’utilité du secteur des AIS qui gère aujourd’hui plus de 6.500 logements appartenant à des propriétaires privés en Wallonie, par rapport au secteur des logements sociaux qui quant à lui totalise à peu près 120.000 logements", relève Xavier Mertens, CEO d'Inclusio. "Mais il s’agit d’un secteur en pleine croissance et le gouvernement wallon s’est fixé comme objectif d’augmenter en cours de législature le parc de logements des AIS de quelque 6.000 unités complémentaires. Avec ce seul projet, Inclusio réalise un peu plus de 1% de cet objectif ambitieux."

Inclusio loue aujourd'hui 666 logements sur les trois régions du pays. 232 autres sont en cours de construction. Cette brique dans le ventre au parfum social est la bienvenue par les pouvoirs publics. En Wallonie, plus de 40.000 ménages sont sur liste d'attente d'un logement social. Le bourgmestre de Mons, Nicolas Martin, n'a donc pas boudé son plaisir en se voyant remettre symboliquement les clés du Clos de l'Auflette mercredi matin.

"Ce beau projet permet à la fois de rénover le site de l’ICET à Cuesmes, mais aussi d’offrir de nouveaux logements sociaux à 68 familles montoises, à une époque où obtenir un toit est parfois difficile pour certains de nos concitoyens", souligne Nicolas Martin. "C’est un pas en avant important pour notre agence immobilière sociale, qui dispose d’un parc immobilier de quelque 335 logements. C’est d’ailleurs le plus grand projet de construction de logements sociaux mené depuis longtemps dans le Grand Mons. Cela concrétise l’un de nos engagements de campagne, qui est de faciliter l’accès au logement social de qualité et d’encourager la mixité sociale dans les quartiers."

Cette première percée d'Inclusio en terres montoises pourrait en appeler d'autres. C'est en tout cas le souhait du bourgmestre. "J'espère que le Clos de l'Auflette est une première étape avant d'autres chantiers du même type qui pourront répondre à la demande de logements sociaux", conclut Nicolas Martin.

© G.La