La toponymie est parfois lourde de sens. À Mons, le conseil communal vient ainsi de décider de créer une avenue Lumumba pour saluer la mémoire du héros anticolonial et rendre hommage à la communauté congolaise, présente en nombre dans la Cité du Doudou.

Lors des échanges, la conseillère Lucie Giunta (PTB) a lancé une autre idée: créer une rue, une place ou un square Mawda en hommage à la fillette kurde tuée d'un tir policier alors qu'elle était poursuivie avec d'autres migrants. Les faits étaient survenus en mai 2018, en territoire montois, sur l'autoroute E42 à hauteur de Maisières.

"Ce qui s'est passé est terrible, une gamine est morte à Mons et il n'y a rien pour lui rendre hommage", explique Lucie Giunta. "Un nom de rue par exemple, c'est aussi une façon de ne pas oublier et de se dire que ce genre d'événements tragiques ne doit pas se répéter. Ce serait aussi une façon de mettre du baume au cœur des parents de Mawda qui n'ont pas toujours été bien traités. Certains ont même voulu les criminaliser en disant que c'était bien triste, mais qu'ils n'avaient rien à faire là. Ces gens-là ne se rendent pas compte que Mawda et ses parents sont victimes de tout un système. On a fait des guerres qui ont déstabilisé toute leur région. Les migrants sont en outre victimes de trafics. Mais il ne faut pas oublier qu'ils restent des êtres humains avant tout. Le seul tort des parents de Mawda, c'est qu'ils n'avaient pas les bons papiers. À part ça, ils n'ont commis aucun crime."

À La Louvière, les autorités ont répondu favorablement à la demande d'associations locales qui voulaient baptiser un espace public du nom de Mawda Shawri. Une plaine de jeux porte désormais le nom de la petite Kurde dans la Cité des Loups. "On va aménager un Parc des Expositions derrière la gare de Mons. On pourrait aussi y baptiser une plaine de jeux en hommage à Mawda", suggère Lucie Giunta.

Lundi soir, lors du conseil communal, le bourgmestre a répondu qu'il prenait bonne note de la suggestion de Lucie Giunta. Le PTB et le groupe montois de soutien aux sans-papiers pourraient organiser des actions prochainement pour soutenir l'idée.