La situation était chaotique il y a deux semaines sur la E19 à hauteur de Maisières. Les fortes pluies avaient provoqué des inondations sur l'autoroute, entraînant un accident et de gros embarras de circulation. Le problème est malheureusement bien connu sur cette portion de voirie où l'accumulation d'eau peut vite se révéler dangereuse. La députée Jacqueline Galant a d'ailleurs tiré la sonnette d'alarme en commission parlementaire.

"Le problème est bien connu à hauteur de Maisières et il était, fin janvier, amplifié par le fait que la sortie vers Mons était fermée en raison de travaux destinés à placer des caméras ANPR", a relevé Jacqueline Galant qui a demandé au ministre wallon de la Mobilité ce qui était prévu pour éviter que les autoroutes wallonnes soient inondées.

Philippe Henry connait manifestement les particularités du tronçon montois. "Les fortes pluies que nous avons connues fin janvier ont en effet conduit à une saturation des évacuations des eaux dans une zone limitée de l'autoroute E19. Cette situation est bien connue de mon administration. Des panneaux mentionnant le risque d'aquaplaning sont d'ailleurs présents dans cette zone afin d'attirer l'attention des usagers. Le SPW tend à supprimer les zones qui connaissent ce type de problème en redimensionnant les moyens d'évacuation, en collectant les eaux de ruissellement, et en effectuant des traversées de conduite sous la chaussée. Ces travaux ont été réalisés dans cette zone dans le cadre des travaux de réhabilitation en profondeur de la chaussée dans le sens Bruxelles-Mons. Cependant, une zone problématique d'environ 600 mètres n'a pas encore fait l'objet d'une réhabilitation et persiste dans le sens Mons-Bruxelles."

Et le ministre d'ajouter qu'il n'a pas eu vent d'autres problèmes d'inondation sur les autoroutes wallonnes lors de ces dernières semaines. La députée Jacqueline Galant, elle, espère que la zone qui reste problématique pourra aussi être réhabilitée. "Les accidents sont récurrents à cet endroit-là", pointe la Jurbisienne. Mais au cabinet du ministre Henry, on nous indique que rien n'est actuellement prévu pour cette zone sujette à l'aquaplaning. Le chantier n'est pas repris dans le dernier plan Infrastructures.