Le mystère autour du meurtre de Casimiro Da Rocha Barbosa à Jemappes (Mons) est sur le point d'être levé. Le principal suspect a en tout cas été interpellé selon nos confrères de Sudpresse. Ce dernier, un dénommé Logan H., aurait été retrouvé ce lundi après-midi du côté de Namur par les enquêteurs de la police judiciaire de Mons.

Dans la nuit du 8 au 9 août dernier, Casimiro Da Rocha Barbosa a été attaqué dans son appartement, situé au premier étage d'une résidence de la rue Vieille Haine à Jemappes. Poignardé à plusieurs reprises dans le dos par son agresseur, le quinquagénaire n’a pas survécu. L'auteur de ce crime crapuleux, vraisemblablement commis pour faciliter le vol, était activement recherché depuis lors.

Si l’information n’a pas été officiellement confirmée par le parquet de Mons, on sait que ce Logan H. est passé entre les mains de la police dans le courant de la nuit du 8 août avant d’être relâché. L'homme âgé d'une vingtaine d'années avait en effet attiré l’attention de voisins alors qu’il se trouvait au volant de la voiture de sa victime supposée.

Déjà bien connu des services de police, Logan aurait expliqué au voisinage que la voiture lui avait été prêtée par Casimiro afin qu’il puisse se rendre au travail. Une explication qui n’avait pas convaincu les voisins, qui avaient alors décidé d’appeler la police et de maintenir l’homme sur les lieux avant l’arrivée des services d’intervention. Selon nos informations, en plus d’avoir voulu prendre la fuite au volant du véhicule de la victime, ce dernier avait en sa possession le portefeuille de Casimiro.

À ce stade, personne n’avait connaissance du décès du Montois d'originie portugaise. Son corps sans vie avait en effet été découvert le lendemain, lorsque des voisins avaient eu l’attention attirée par des traces de sang au sol et sur la porte de l’appartement de la victime. La police était donc revenue quelques heures plus tard. La mort de Casimiro avait alors été constatée.

Logan est-il l’auteur des coups de couteau qui ont coûté la vie à Casimiro ? Depuis son interpellation et sa remise en liberté, il avait en tout cas étrangement disparu de la circulation et était activement recherché. L'interrogatoire du juge d'instruction devrait nous en apprendre davantage. Mais le Parquet de Mons n'avait pas encore communiqué à l'heure d'écrire ces lignes. 

Quant au corps de Casimiro, il sera prochainement rapatrié au Portugal, sa patrie natale qu'il avait quittée il y a six ans pour s'installer dans la région de Mons.