Mons

La chambre des mises en accusation du Hainaut a renvoyé mardi Christian Colpin devant la cour d'assises pour répondre du meurtre de son épouse, Colette Daully, en juillet 2018 à Mons. 

Il avait tiré un coup de feu dans la tête de celle qui l'avait quitté. Le 30 juillet de cette année-là, le septuagénaire s'était livré à la police. Il avait aussi tenté de mettre fin à ses jours mais une voisine avait réussi à l'en dissuader. Visiblement, le vieil homme ne supportait pas que son épouse ait quitté le domicile conjugal. Il avait manifesté son désespoir sur les réseaux sociaux. Toujours détenu, l'accusé serait en très mauvaise santé.