Le procès de Christian Colpin, 75 ans, débute jeudi aux assises de Mons avec le tirage au sort des jurés. Le septuagénaire est accusé d'avoir assassiné sa femme, Colette Daully, le 30 juillet 2018, à la rue de la Prévoyance à Mons. Le tirage au sort aura lieu à 14h dans la salle des pas perdus en raison des mesures sanitaires en vigueur depuis le mois d'avril.

Les faits remontent au 30 juillet 2018. Christian Colpin, qui soupçonnait son épouse d'avoir un amant, avait alors tiré un coup de feu dans sa nuque, tuant Colette Daully, 69 ans, sur le coup. Marié depuis plus de cinquante ans, le couple s'était séparé en 2017. Il avait repris contact en mai 2018 car Christian, souffrant de problèmes respiratoires, avait demandé à celle qui était toujours son épouse d'aller faire ses courses. 

Selon l'accusation, l'homme avait évoqué le funeste sort de son épouse, dans un carnet, quelques semaines avant les faits, raison pour laquelle la thèse d'un meurtre prémédité a été retenue par la chambre des mises en accusation. Le 30 juillet, le couple s'était disputé car Christian ne voulait pas rendre la clé de leur maison de Jemappes. 

Il soupçonnait son épouse de vouloir la donner à son amant. Elle lui aurait alors répondu qu'elle avait effectivement un autre homme dans sa vie, ce qui l'avait rendu fou de rage. Alors qu'elle se trouvait dans la salle-de-bain, il était allé chercher son arme à feu. A son retour, le septuagénaire l'avait menacée avec l'arme pointée sur son visage. Colette Daully lui aurait à ce moment dit qu'il fallait "avoir des couilles" pour tirer. Ce à quoi il avait réagi en pointant l'arme sur la nuque de son épouse, avant de tirer à une seule reprise. 

Le tirage au sort des jurés aura lieu jeudi à 14h alors que les débats sur le fond débuteront lundi 7 septembre.