Selon Bpost, la boîte aux lettres de Mike Bry n’est pas conforme.

En septembre dernier, Mike Bry, un habitant de Colfontaine, avait la désagréable surprise de retrouver, dans sa boîte aux lettres, un courrier stipulant que cette dernière n’était pas conforme. Depuis, il est en litige avec Bpost qui ne lui distribue plus son courrier depuis une semaine.

"J’étais évidemment surpris de recevoir ce courrier disant que ma boîte aux lettres n’était pas conforme puisqu’elle est depuis cinq ans à la même place. Subitement, elle ne répond plus aux normes", s’étonne Mike Bry. Ce dernier a alors entrepris des démarches et passé plusieurs coups de téléphone à Bpost. "Ils m’ont demandé de la mettre en bord de voie publique pour éviter de devoir monter les marches, soit sur un muret qui appartient à la commune." Une plainte contre Bpost a finalement été déposée.

Mais la situation ne s’est pas améliorée, au contraire. "J’ai reçu un recommandé m’annonçant qu’en date du 1er décembre, mon courrier ne serait plus distribué. Quand j’ai téléphoné pour savoir où je pouvais aller le chercher, ils m’ont renseigné le bureau de poste de ma commune… qui n’a aucun courrier pour moi. Mon courrier a littéralement disparu dans la nature, personne ne sait où il se trouve."

Aujourd’hui, Mike Bry est exaspéré par la situation. "Je suis indépendant, j’ai des ouvriers et des fournisseurs à payer mais je ne peux le faire sans avoir reçu mes papiers. Qui payera les intérêts lorsque j’aurai réglé mes factures en retard ? C’est moi qui paie pour leur incompétence."

Depuis septembre, il attend d’ailleurs le passage d’un employé. "Personne n’est venu; j’ai dû envoyer moi-même les photos pour qu’ils comprennent la disposition du terrain."

Selon l’indépendant, des démarches seraient actuellement en cours auprès de la commune de Colfontaine pour qu’il puisse installer sa boîte aux lettres sur le terrain communal qui se trouve en contrebas de son habitation. "J’avais proposé de faire les démarches pour que ça aille plus vite mais seul Bpost peut le faire. Le muret sur lequel ils veulent que je mette ma boîte ne m’appartient pas."

Pour espérer recevoir son courrier, Mike Bry a décidé d’adresser un mot à son facteur. "Suite à votre incapacité à distribuer le courrier dû à votre fainéantise à monter cinq marches, je me mets en fraude en installant ma boîte aux lettres sur un terrain communal. J’exige que vous me distribuiez mon courrier en date du 8 décembre ainsi que celui en retard."


Baudouin de Hepcée, d irecteur de la communication externe de Bpost:  "Nous espérons dégager des solutions"

"Cette histoire intervient dans le cadre d’une procédure classique de contrôle de conformité des boîtes aux lettres. Nous avons constaté que la boîte aux lettres n’est pas située au bord de la voie publique, ce qui représente un risque pour nos facteurs qui doivent gravir plusieurs marches pour y accéder. Nous avons demandé à ce qu’elle soit mise en conformité en envoyant quatre courriers entre septembre et fin novembre. Le client ne s’est pas adapté donc nous avons cessé de distribuer le courrier. Nous avons cependant effectué les démarches auprès de la commune pour que Mike Bry puisse disposer sa boîte sur le terrain communal. Elle a accepté. Nous espérons désormais dégager des solutions avec ce client. Tant que rien n’est fait, le courrier continuera à être renvoyé à l’expéditeur."