Les habitants de la rue de Neufvilles ont été particulièrement touchés.

Il était environ 22h15 ce lundi soir lorsque le temps s'est arrêté à Montignies-lez-Lens, petit village habituellement si tranquille situé à quelques kilomètres du parc Pairi Daiza. "D’un seul coup, j’ai senti un vent incroyable", témoigne un habitant de la rue de Neufvilles dont le cabanon de jardin s'est envolé. "Il y a eu des grêles et un énorme orage avec des dizaines d’éclairs dans le ciel. On a vu des tuiles voler par la fenêtre. Ça a duré 1 minute 30 puis ça s’est arrêté tout à coup. Nous sommes ensuite tous sortis dans le quartier pour constater les dégâts."

Après une nuit très courte, le voisinage a pu découvrir l'étendue des dégâts au lever du jour ce mardi matin. "Je n'ai jamais vu ça en 70 ans", confie Michel, un ancien agriculteur dont la ferme a été fortement touchée. "La charpente de ma grange est détruite et elle menace de s'effondrer. La porte de mon hangar a été soufflée par le vent."


Même si plusieurs rues du village ont été touchées, c'est à la rue de Neufvilles que les dégâts sont les plus importants. Murs écroulés, arbres déracinés, toitures démolies, cabanes de jardin et trampolines envolés... la mini-tornade a traversé le quartier du nord-ouest vers le sud-est. "Mais l’important, c’est qu’il n’y ait pas eu de blessé", relativise Isabelle Galant, la bourgmestre de Lens. "C’est presqu’un miracle en sachant que des objets ont volé un peu."

Alors que les pompiers et la police ont été mobilisés durant toute la nuit, les ouvriers communaux ont pris le relais aux aurores pour déblayer les rues. "Pour les habitants, il va falloir désormais faire passer les assurances afin de faire constater les différents dégâts", explique Isabelle Galant. "Et consolider ce qui doit l’être pour éviter un drame. À notre niveau, nous ne pouvons qu'apporter un soutien aux riverains en les aidant dans les démarches."

Selon l'Institut Royal Météorologique (IRM), des rafales à plus de 120 km/h ont été enregistrées ce lundi soir à l'heure du passage de la mini-tornade. Les vents violents de la tempête Ciara se sont transformés, via un courant d'air chaud, en vents tourbillonnants. "Aussi loin que je puisse m’en souvenir, c’est la première fois que notre commune est touchée par ce genre de phénomène. Il y a déjà eu des petites tornades dans la région mais jamais à Lens. partout."