Le public du concert de Miossec ce vendredi 23 octobre (20 heures) au Théâtre le Manège de Mons devra bien profiter du moment. Si ce spectacle reste maintenu jusqu'à nouvel ordre, il pourrait bien être le dernier avant plusieurs semaines. Les prochains risquent en effet malheureusement de passer à la trappe. Que ça soit à Mons ou ailleurs en Fédération Wallonie-Bruxelles.

Les règles actuellement en vigueur pour le secteur culturel restent d'application jusqu'à ce vendredi. Après quoi, un nouveau protocole viendra durcir considérablement la tenue d'événements culturels voire même replonger le secteur en confinement pour quelques semaines. Ce protocole est cours de préparation par les ministres responsables et les représentants du monde culturel. De quoi peut-être entraîner une nouvelle vague d'annulations.

Mais avant de replonger la culture dans le noir, il devrait donc paradoxalement y avoir plus de 300 personnes réunies ce vendredi soir au Manège de Mons. La jauge maximale a en tout cas été fixée à 330 sièges accessibles (il existe une dérogation à Mons pour dépasser 200 personnes) dans une capacité totale de 558 places. La cafétéria et les bars sont par ailleurs fermés au même titre que les autres établissements de l'Horeca (un service de plat à emporter est mis en place). D'aucuns estiment néanmoins que maintenir ledit spectacle peut paraître imprudent, compte tenu de la situation sanitaire explosive.

C'est dans ce contexte difficile que Miossec fêtera tout de même le 25e anniversaire de son premier album "Boire", album aujourd’hui devenu culte dans l’histoire de la chanson. Pour cet anniversaire, Christophe Miossec et ses musiciens ont réarrangé l’album de fond en comble avec des anecdotes, des chansons écrites pour d’autres et de nouveaux morceaux. Entamée fin septembre à Brest, la tournée "Boire, écrire, s'enfuir" passe donc dans la Cité du Doudou ce vendredi pour son unique date belge.