L'événement débutera le 25 mars au milieu de la rue des Droits de l'Homme.

Pour la quatrième fois, les équipes de Mons Arts de la Scène (MARS) organisent leur éco-festival. Cette année, le leitmotiv se veut fort : "Demain nous appartient". "Effondrement des écosystèmes, fonte des glaciers, canicule, feux de forêts... le réchauffement climatique est indéniable. La mondialisation, le capitalisme, l’inertie de l’humain nous poussent chaque jour vers un avenir plus qu’incertain. Et la culture dans ce chaos ?", interrogent les organisateurs.

Par l'intermédiaire de la culture, cet éco-festival a pour objectif d'interpeller, conscientiser, réunir et faire agir. "Ce festival sera un immense bouillon de culture mélangeant artistes, associations, forces vives, commerçants pour redonner l’énergie et les idées afin d’imaginer et de concrétiser les bases d’un monde plus durable et social."

Le premier rendez-vous est fixé le 25 mars dès 18h au milieu de la rue des Droits de l’Homme à Mons pour fêter le début du festival avec fanfare, soupe, spectacle et mur d’idées. Place ensuite à cinq verbes comme trame pour ces 10 jours de festival. Avec d'abord le verbe "s'inspirer". "Du point de vue des artistes et des penseurs qui s’exprimeront sur de nombreux thèmes tels que l’effondrement, la technologie, l’économie, la migration climatique."

Le mot découvrir est le deuxième : "les actions des nombreuses associations locales, citoyen.ne.s, entreprises qui se mobilisent au quotidien pour la transition en créant épicerie collaborative, composts collectifs ; en réfléchissant sur l’éco-féminisme ou encore aux liens entre précarité et écologie." Puis "apprendre" : la cuisine sauvage, l’auto-défense "pour prévenir une crise financière, la pleine conscience, les chants révolutionnaires..."

Viendra aussi le temps de "débattre". "Des spectacles, échanger ses idées lors des moments dédiés à la discussion, prolonger les soirées avec un bar éphémère à la Maison Folie." Ce qui nous amène inévitablement au dernier verbe : "prendre le temps". "Écouter une histoire racontée par des grands-parents, boire une bière locale, bruncher en famille, faire une promenade à vélo…"

> Le programme complet du festival