Mons

Un complice a écopé d'une peine de travail de 100 heures.

Une peine de trente mois de prison ferme a été prononcée, lundi, par la chambre des vacations du tribunal correctionnel du Hainaut, division de Mons, contre un homme qui risquait huit ans de prison pour de nombreux faits de violence. Le tribunal l'a acquitté pour une série de préventions dont celle pour laquelle il était détenu préventivement, sous bracelet électronique.

L'homme, qui a de nombreux antécédents judiciaires depuis 1989, était poursuivi pour une vingtaine de préventions (coups, harcèlement, menaces, incendies de voitures ...), des faits dont les victimes étaient ses anciennes compagnes et leurs compagnons, commis dans la région de Mons et de Charleroi.

Les parties civiles avaient subi de nombreux dommages et les soupçons étaient portés vers cet homme qui a multiplié les séjours en prison. La défense, représentée par Me Jean-Philippe Mayence, avait mis en exergue le manque de preuves suffisantes contre son client. Il a été suivi par le tribunal qui a prononcé une série d'acquittements au bénéfice du doute. Un complice a écopé d'une peine de travail de 100 heures.