Le grand départ de l’événement cycliste est prévu à Mons où à ce jour, laquelle est jonchée de quelque 70 km de pistes cyclables, ce qui a certainement dû encourager les organisateurs à choisir la Cité du Doudou pour débuter le tracé de l’événement. Un point de départ qui est à l’image du Wallonia Gravel Tour Bikepacking, puisqu'il introduit directement les participants à la découverte du patrimoine culturel wallon. Le projet est né suite à la collaboration entre la Fédération Francophone Belge de Cyclotourisme (FFBC) et les Auberges de Jeunesse afin d’encourager le tourisme local.

Le Wallonia Gravel Tour Bikepacking emmène les touristes sur les chemins de Wallonie à vélo. L’itinéraire est composé de 950 kilomètres et est découpé en plusieurs étapes qui s’étendent de Mons jusqu’à Tournai en passant par Orval et Namur. "Chacun à son rythme", confient les organisateurs de l’événement. En effet, le circuit est prévu sur des routes calmes et des voies de traverse.

Il est également possible d’effectuer le tour complet ou de sélectionner les étapes. Pour ce faire, il y a trois manières différentes. La première est le mode "Randonneur" qui laisse la gestion libre des étapes et les deux autres modes "Curieux" et "Touriste" modifient à leur manière le parcours prévu.

Le bikepacking, cette nouvelle manière tendance de pratiquer l’itinérance à vélo, consiste à voyager avec un minimum de bagages. Au niveau des hébergements, la collaboration avec les auberges de Jeunesse permet aux participants d’être accueillis dans des conditions préférentielles pour l’événement. Ce type d’activité est la tendance qui favorise l’offre touristique. Pour l’ensemble du tour, les participants devront payer 60 euros ou entre 10 et 11,50 euros l’étape qu’ils souhaitent parcourir.

Le nombre de places étant limité par la capacité d’accueil des hébergements, les inscriptions sont obligatoires le site officiel de la FFBC : www.velo-liberte.be.