Si tu ne vas pas au vaccin, le vaccin viendra à toi. C'est pour donner des chances supplémentaires à la campagne de vaccination que l'Aviq a mis en place des antennes mobiles. La vaccimobile a effectué un premier passage dans la Cité du Doudou fin septembre. Elle est restée deux jours devant le campus de la Plaine de Nimy de l'UMons avant de se poser sur la Grand-Place. Près de 1.200 doses ont ainsi été administrées.

"Ça démontre que cette présence sur le terrain peut convaincre ceux qui hésitaient encore. L'arrivée du covid safe ticket fait également bouger les lignes", commente Lora Kotlar, porte-parole de l'Aviq. "Devant l'université, il n'y avait pas que des étudiants qui venaient. Il y avait également des gens du quartier. Sur la Grand-Place de Mons, j'ai même vu le patron d'un café qui faisait des allers-retours au vaccibus avec du personnel et des clients. Il voulait les sensibiliser parce qu'il n'avait qu'une envie: travailler dans de bonnes conditions."

Les 13 et 14 octobre, la vaccimobile sera de retour à l'UMons. Les 16 et 17 octobre, elle repassera par la Grand-Place. L'objectif est d'administrer les deuxièmes doses. Mais pas seulement… "On sait qu'il y aura aussi des premières doses, et on le fera évidemment. Les centres de vaccination comme celui de Mons Expo restent de toute façon ouverts jusqu'au 31 décembre. Il y a encore des possibilités, même si ça ne sert plus à rien d'attendre. Nous le répétons, il ne faut pas hésiter à se faire vacciner", conclut la porte-parole de l'Aviq.