L'appel avait été lancé par le ministre Henry pour rendre la Wallonie plus cyclable. Et nombreuses sont les communes de la région de Mons-Borinage à y avoir répondu. Elles sont douze – toutes sauf Colfontaine- à se répartir sur quatre ans des subsides dont le total s'élève à 10,8 millions d'euros.

On parle d'un droit de tirage. Concrètement, cela veut dire que l'argent est là et que les communes vont pouvoir entrer toute une série de dossiers pour profiter des subsides. Sont éligibles les projets qui visent la création d'aménagements pour les cyclistes et les piétons. Mais aussi le développement de Mobipôles, des espaces où convergent différentes offres et infrastructures de mobilité tels que les gares autobus, les gares SNCB, les stations Cambio, les parkings de covoiturage, les Ravels ou encore les parkings vélo. Les combinaisons et les dimensions de ces Mobilopôles peuvent varier en fonction du contexte et des besoins locaux.

Guy Nita, coprésident de la régionale Ecolo et conseiller communal à Boussu se dit satisfait : "Notre région a besoin d'un renforcement massif des circuits de mobilité douce, qui sont soit manquants, soit plus entretenus. En fonction des projets rendus, les communes pourront ainsi améliorer leurs réseaux cyclables et piétons. Nous serons attentifs à ce que leur mise en place soit cohérente avec le projet écologiste dans les communes où nous sommes présents, même en minorité".

Pour Charlotte de Jaer, c’est une nouvelle qui tombe à pic. "Cela va nous permettre de mettre rapidement en œuvre toute une série de recommandations de notre plan communal de mobilité", souligne l'échevine montoise. "Le droit de tirage pour les mobipôles nous permettra de mettre en place des parkings relais avec bus, mise à disposition de vélo, voiture partagée ainsi que cheminement vélo et piéton."

Brigittte van den Abeele, échevine Ecolo de la Mobilité des Honnelles, se réjouit que ce droit de tirage profite aussi aux plus petites communes comme celle des Honnelles. "Un droit de tirage est plus simple et plus rapide qu’un appel à projets. Cela va nous permettre de réaliser des aménagements pour les modes actifs, notamment les cyclistes", commente l'échevine.

Voici la répartition des crédits sur base annuelle pour chacune des douze communes: Boussu (195.652,69€), Dour (199.742,65€), Frameries (231.540,19€), Hensies (78.212,41€), Honnelles (101.521,12€), Jurbise (158.513,20€), Lens (120.994,48€), Mons (894.029,39€), Quaregnon (187.177,60€), Quévy (196.274,31€), Quiévrain (97.947,59€) et Saint-Ghislain (252.683,44€).