Deux chantiers s’ouvrent sur l’autoroute E42 à Saint-Ghislain et Hautrage

Certains préparent leurs cartables, d’autres affûtent leurs engins de construction. À n’en pas douter, en septembre, il n’y a pas que les élèves qui font leur rentrée. Sur nos routes, les entreprises de revêtement et de réhabilitation dispatchent leurs équipes avec une mission "travaux publics" pour les trois prochains mois.

De nouveaux chantiers sont en effet prévus dans les régions de Mons-Borinage et du Centre. Durant une paire de mois, ce sont les automobilistes qui empruntent l’autoroute E42/A7 et A16 qui vont déguster ! Au total, ce sont près de 25 millions d’euros qui sont consacrés à la réalisation des six chantiers, prévus à court et moyen terme. Ainsi, la Wallonie a chargé son bras "infrastructures" (la Sofico) d’engager deux nouveaux chantiers à hauteur de Saint-Ghislain et d’Hautrage.

Le premier ne commencera pas avant la fin du mois de septembre à hauteur de Saint-Ghislain et en direction de Mons. Il vise à réhabiliter le revêtement de l’autoroute E42-E19/A7 sur un tronçon de près de 6 kilomètres. Le budget s’élève à 3,8 millions d’euros (HTVA) Selon les estimations, ce chantier devrait être terminé pour la fin de l’année. En attendant, seules deux voies de circulation seront maintenues dans les deux sens pendant toute la durée des travaux. Notons que l’échangeur 25 de Saint-Ghislain sera fermé pendant trois jours à une date encore indéterminée.

Du côté de l’E42/A16 entre Hautrage et Roucourt en direction de Tournai, le second nouveau chantier a déjà débuté ce lundi, en provoquant des embarras de circulation. Ces travaux visent à poser un nouveau revêtement sur un tronçon de 16 kilomètres grâce à une enveloppe de 5,7 millions d’euros HTVA. Jusqu’à vendredi inclus, la circulation est donc réduite sur une seule bande. De vendredi 22 h à lundi 5 h 30, l’autoroute A16 sera totalement fermée en direction de Tournai. Un itinéraire de déviation sera prévu, prévoyez donc d’adapter votre temps de parcours. La fin du chantier est prévue pour la mi-octobre.

Si ces chantiers permettent d’améliorer la mobilité, le confort de roulage et la sécurité routière, les 10.000 automobilistes quotidiens de cet axe autoroutier devront doubler d’ingéniosité pour éviter les bouchons et ce, jusqu’à la fin de l’année.