Depuis la dernière grève qui a perturbé la collecte des déchets dans la région du Centre, la pression ne faiblit pas sur l'Hygea. Les trois administrateurs CDH de l'intercommunale plaident d'ailleurs pour un audit. Pour Sébastien Deschamps, Vincent Loiseau et Xavier Papier, il faut pouvoir analyser les dysfonctionnements d'Hygea, mais aussi se poser des questions sur son avenir.

Pour appuyer leur demande, les humanistes ont réalisé une petite revue de presse recensant les problèmes rencontrés par l'intercommunale au cours des dix derniers mois. Entre les problèmes de collecte, les grèves, les ras-le-bol de bourgmestres ou les demandes d'explications auprès du directeur-général, la liste est pléthorique.

"Nous demandons à connaître les raisons de ces dysfonctionnements répétitifs, que cela vienne des conditions de travail du personnel ou d’un manque de moyens pour réaliser les missions imparties à l’intercommunale et cela, malgré les augmentations du coût pour le citoyen", précise Sébastien Deschamps.

À travers leur démarche, les administrateurs CDH ne souhaitent pas seulement établir un diagnostic. Ils veulent également qu'un remède soit réfléchi, quitte à être radical. "La question que l'on pose, c'est stop ou encore", poursuit Sébastien Deschamps. "Soit on maintient l'intercommunale, soit on décide de la dissoudre, soit on externalise la collecte. Mais ça ne peut plus continuer comme ça, tout le monde en a ras le bol et les citoyens paient plus cher pour un service de moindre qualité."

Des tensions entre délégués syndicaux et direction seraient à l'origine de nombreux problèmes. Le président d'Hygea, Jean-Marc Dupont, travaille d'ailleurs à ramener un peu de sérénité. Un audit va-t-il résoudre la question? "Qui décide? La direction ou la délégation syndicale? La dernière grève a été déclenchée sans respecter les procédures et sans aucune concertation. On prend la population de la région du Centre en otage. Il faut pouvoir remettre chacun à sa place", réplique Sébastien Deschamps.

Les trois administrateurs CDH souhaitent ajouter en urgence leur demande d'audit pour le prochain conseil d'administration d'Hygea qui se tiendra mercredi. "Nous n'avons pas respecté les 7 jours de délai, mais nous ne pouvions pas savoir qu'il y aurait une grève sauvage jeudi. Si le point n'est pas accepté, nous le déposerons pour le conseil suivant." De son côté, Xavier Papier déposera également le point au prochain conseil communal de La Louvière.