Mons Les deux syndicats estiment qu’il est inutile de lancer des actions avant la constitution des différents gouvernements.

C’est le combat syndical du moment. Le mouvement de grogne dans le secteur des hôpitaux, qui a débuté en France, touche également la Belgique depuis quelques jours, la CNE ayant récemment annoncé des actions symboliques (Blouse blanche) tous les mardis dans le secteur hospitalier.

Du côté des Setca Mons-Borinage et CGSP Admi Hainaut Occidental-Mons-Borinage-Centre, la volonté est différente. "Nous préférons lancer ce combat dès que les gouvernements seront constitués et que les interlocuteurs politiques pour le secteur de la santé seront nommés. Car pour négocier, il faut des interlocuteurs. Et aujourd’hui, nous n’en avons pas", communiquent Patrick Salvi (Setca) et Laurent Dufrasnes (CGSP Admi).

Le message est donc clair, pas d’action pour l’instant. "La CGSP et le SETCa sont favorables à la mise en place d’un plan d’actions pour obtenir un réel financement du secteur de la santé. MAIS nous estimons que ce combat (car il s’agit bien d’un combat à mener tous ensemble) devra être mené sur l’ensemble du pays et non pas à deux ou trois endroits isolés en Région wallonne. De plus, au vu de la situation politique actuelle et des gouvernements en affaire courante (les Régions qui octroient les agréments et le Fédéral qui octroie le financement), le SETCa et la CGSP estiment qu’il est peu opportun de lancer une campagne à quinze jours des vacances."

Et les deux syndicalistes d’ajouter : "Le SETCa et la CGSP sont tout à fait conscients des difficultés que connaît le secteur des hôpitaux, puisqu’ils les dénoncent depuis de nombreuses années. Mais ces difficultés ne touchent pas qu’une seule profession, mais bien l’ensemble des travailleurs du secteur, tout service confondu et tout métier confondu. Par ailleurs, il ne s’agit pas seulement d’épingler le politique, mais également de responsabiliser les employeurs du secteur concernant les conditions de travail. Car indépendamment de leur financement, les hôpitaux disposent également de moyens propres qui devraient être mis à disposition pour améliorer les conditions de travail."

Les Setca Mons-Borinage et CGSP Admi Hainaut Occidental-Mons-Borinage-Centre promettent des actions à partir de septembre, "en espérant que les gouvernements soient constitués, pour rentrer dans une campagne de sensibilisation et d’actions fédérales". Quelques semaines de répit pour obtenir un éventuel front commun syndical, régional voire national.