Comme chaque année durant les grandes vacances, la Ville de Mons organise des plaines tout le mois de juillet. Elles sont accessibles aux enfants de 2,5 ans à 12 ans et s'articulent autour d'un thème pédagogique, portées par une équipe d'encadrement. Le tout pour un prix plus que démocratique de 6 euros la journée qui comprend notamment un repas et des boissons.

"L’objectif est de mêler divertissement, amusement et épanouissement, le tout dans un véritable esprit de «vacances»", souligne le bourgmestre Nicolas Martin. "Les enfants sont encadrés par du personnel qualifié : des coordinateurs, des chefs animateurs et des animateurs. De plus, des partenariats avec des opérateurs extérieurs sont mis en place ce qui permet d’enrichir davantage les activités."

En effet, cette année encore des partenaires participeront activement aux plaines : la Zone de Police et l’Association Régionale pour la Prévention des Accidents (ARPA) pour des ateliers liés à la sécurité routière ; le CPAS pour un atelier lié à l’alimentation saine ; l’ASBL Passe-Muraille pour un atelier de sensibilisation aux besoins spécifiques ou encore les bibliothèques communales qui viendront déposer des livres aux enfants.

Du 26 juillet au 6 août, c'est une plaine de vacances adaptée qui sera organisée pour les enfants porteurs d'un handicap. Le projet est en place depuis 2017 en partenariat avec la Province du Hainaut pour répondre à un besoin d'accueil extrascolaire non satisfait. Les bénéficiaires restent les enfants à mobilité très réduite et à déficiences diverses, tels que les troubles du comportement, de l'ouïe ou de la parole, de la vue ou encore de troubles mentaux. Habituellement, le centre adapté pouvait accueillir entre 20 et 30 bénéficiaires. Cette année, en raison des règles sanitaires, le nombre a été réduit à 12 enfants.

Cet été donc, quel que soit leur profil, les petits Montois ne risquent pas de s'embêter. "Les plaines de vacances sont historiquement un « incontournable » dans le calendrier des organisations de la Ville de Mons. Durant la période d’été, les enfants ont ainsi la chance d’être encadrés par du personnel compétent et de s’adonner, par catégorie d’âge, à des activités aussi riches que diversifiées. Notre but est de viser au développement de leur sens de créativité, de favoriser l’accès au sport et à la culture, tout en s’amusant entre amis", conclut Catherine Houdart, échevine de la Jeunesse.