Mons

Des travaux vont être effectués du côté de Saint-Symphorien et Havré.

Serait-ce un signe du dérèglement climatique? Fortes pluies et violents orages semblent devenir plus récurrents ces derniers temps. La Cité du Doudou en a fait les frais comme d'autres communes. Si bien qu'à la suite de plusieurs épisodes d'inondations, les services de la Ville de Mons ont analysé les points sensibles présents sur son territoire. "Trois zones les plus touchées ont été retenues et ont permis, en concertation avec la cellule GISER, de proposer des solutions techniques", indique l'échevin Marc Darville.

Ces trois zones concernent la rue Paul Dufour à Saint-Symphorien, ainsi que l'avenue Benoite et la rue de Boussoit à Havré. Des rénovations de voiries et des travaux d'égouttage ont été analysés par les services techniques. Le but de ces aménagements est de limiter l'impact des inondations.

"Pour la rue Paul Dufour, l'égouttage existant saturé et présentant des contre-pentes est réhabilité et renforcé avec des tuyaux en PEHD", poursuit Marc Darville. "En amont, un fossé à redents est créé pour limiter le débit en provenance des champs environnants. À l'avenue Benoite, les pentes dans le carrefour sont redirigées vers le fossé et les eaux pluviales de la voirie recueillies avec plus d'efficacité grâce à des nouveaux filets d'eau et avaloirs. De plus, le fossé en aval est curé et en amont, des fascines sont placées dans le champ. À la rue de Boussoit, un fossé à redents est placé, une réfection du trottoir existant et le placement d'un caniveau permettront de limiter l'impact d'un débordement d'eaux pluviales. Dans la partie haute, une butte de barrage sera construite sur un chemin agricole existant et un avaloir reprendra les eaux stagnantes créées par l'aménagement de sécurité à proximité."

Le marché a été lancé. Le montant estimé des travaux s'élève à plus de 194.000 euros.