En 2018, 70 468 cas de cancers ont été diagnostiqués en Belgique. Autant écrire que la maladie reste extrêmement fréquente. C’est pour aider ces patients à accepter le diagnostic et mieux comprendre ce qu’il implique que depuis plusieurs années, l’asbl Cancer7000 propose des "cafés cancer". Basés sur le même principe que les Alzheimer café, souvent plus connus, ils permettent de libérer la parole tout en partageant un biscuit et une tasse de café.

La prochaine permanence sera organisée à Mons, au Pôle d’accueil situé à la rue Lamir, le 27 avril prochain entre 14 heures et 16 heures. "C’est une rencontre qui se veut informelle et qui réunit des patients bien sûr mais aussi des personnes qui sont en voie de guérison, des accompagnants ou des proches qui ont été endeuillés", explique Dominique André, pour l’asbl Cancer7000.

"Ce sont des moments très importants pour toux ceux qui désirent avoir la possibilité de s’exprimer. Avec la crise sanitaire et le fait qu’il peut s’agir de personnes plus fragiles, nous avons été contraints de suspendre nos rencontres. Heureusement, nous avions instauré des permanences téléphoniques, qui ont d’ailleurs très bien fonctionné. Le fait de ne pas être face aux autres a permis à certain de se livrer plus facilement, de raconter leur parcours avec moins de timidité."

Car face à la maladie, les réactions divergent. "Nous avons des personnes qui ne viennent qu’une seule fois, parce qu’elles ont besoin d’exprimer ce qu’elles ressentent mais pour qui une séance suffit, et d’autres qui reviennent plus ou moins régulièrement parce qu’elles ont créé des liens, parce que des affinités se sont créées. Certains deviennent même bénévoles au sein de l’asbl parce qu’elles ont l’envie de partager, de soutenir d’autres personnes. C’est vraiment une petite famille, dont les membres peuvent compter les uns sur les autres."

Les permanences peuvent rassembler entre cinq et 15 personnes. La période nécessite par ailleurs des inscriptions, via cancer7000asbl@gmail.com ou auprès de Dominique André au 0472/77 93 98. Le port du masque est évidemment toujours obligatoire. Du côté d’Écaussinnes, où ces cafés cancer sont également organisés tous les 3e vendredi du mois, il faudra encore patienter : les rencontres "en présentiel" n’ont pas encore repris. Seules les permanences téléphoniques sont assurées.