Le concept vient d'Hawaï et se compose à la base de cubes de poisson cru marinés dans un mélange à base de sauce soja, le tout présenté dans un bol. Aujourd'hui, ces "poke bowl" se déclinent sous diverses recettes et font fureur chez nous alors que l'intérêt pour des plats sains est grandissant. Il fait toujours fureur aussi, c'est le plus célèbre sorcier du 20e siècle. Le point commun entre les poke bowl et Harry Potter? Deux magasins qui ouvrent à Mons avec le soutien du fonds d'impulsion.

Le premier, Surfside Poké, a été lancé par Monsieur Meysen à la Grand-rue. Il promet à ses clients une nourriture saine, avec des produits frais, le tout servi rapidement et sans que cela ne coûte trop cher aux clients. Le porteur de projet insiste également sur la filière locale des produits utilisés. Il est très attentif au fait de travailler avec des producteurs et fournisseurs locaux qui proposent du qualitatif. Il veut aussi être dans l’air du temps, en essayant de minimiser l’impact écologique de son activité notamment en limitant l’emploi de plastique, en utilisant des bouteilles en verre et en proposant l’application "Too Good To Go" pour éviter le gaspillage.

A la rue d'Havré, c'est un Wizard Store qui propose, à l'initiative de Monsieur Noury, 2400 références de produits 100 % Harry Potter. Il réalise lui-même ses achats et passe directement par des fabricants et fournisseurs, qui disposent des droits sur la marque « Harry Potter ». La volonté du porteur de projet est de plonger ses clients dans l’univers de "Poudlard", la célèbre école des sorciers.

Ces deux nouveaux commerces sont soutenus par le fonds d'impulsion. Lancé en 2017, ce mécanisme inédit mis en place par la Ville de Mons est financé par une partie des recettes des taxes payées par les grands centres commerciaux. Le fonds d'impulsion vise à soutenir la redynamisation du centre-ville et du centre de Jemappes en apportant une aide financière à l'installation de nouveaux commerces de qualité. Depuis, le fonds s'est élargi à tous les villages du Grand Mons pour soutenir l'implantation de commerces de proximité.

Le Bourgmestre Nicolas Martin se réjouit du succès que continue de rencontrer le Fonds d’Impulsion, quatre ans après son lancement : "Il a été pensé pour favoriser l'implantation de commerces de qualité et originaux, dans le but de redynamiser notre centre-ville. Ces aides constituent souvent le coup de pouce financier qui permet aux porteurs de projet de ne plus en rêver, mais de le concrétiser. Le Fonds d’Impulsion s’avère d’autant plus utile maintenant, durant la période de pandémie qui, nous le savons, fait beaucoup de dégâts chez les commerçants indépendants. Couplé à notre plan de relance de 8 millions d’euros et aux exonérations de taxes communales, c’est une aide importante qui est apportée aux commerces par la Ville de Mons."